voir votre panier
Veste de pompier
Photo : © Devleeschauwer Christian

Veste de pompier

Création
Japon - 19e siècle
Cuir de daim ou de buffle teinté, soie
H x L x P en cm : 114 x 124 x 10
Affecté au musée Saint-Remi, 1978
Musée Saint-Remi (inv. 978.2041)

Pour faire face à la hausse importante du nombre d’incendies dans la cité d’Edo, qui est dévastée par le feu en 1657, en 1772 et en 1806, le pouvoir central institutionnalise progressivement un système de lutte contre l’incendie (hikeshi) qui est également appliqué dans les provinces par les daimyōs. Durant le shogunat Tokugawa, des brigades de pompiers professionnels sont ainsi créées, dirigées et composées par des samouraïs, qui sont principalement chargés de la protection des résidences des plus hautes classes de la société.

Parallèlement, les chōnin mettent en place des escouades destinées à intervenir sur leurs propres propriétés. Les pompiers étaient équipés de vestes réversibles appelées « kawabaori ». Elles étaient constituées de cuir de daim ou de buffle, teint et rendu résistant à la chaleur grâce à un procédé de fumage introduit au Japon depuis l’Inde, durant la seconde moitié du 16e siècle. Les caractères japonais présents sur le vêtement, créés par application au pochoir, permettent d’identifier l’unité de son propriétaire et de le placer sous bonne protection par l’usage de caractères propitiatoires. [C. Pichon, 2018]

Notice complète

Description

Veste de pompier japonais en cuir de daim ou de buffle teinté, ceinturé par un cordon de soie. À l’avers et au revers, caractères japonais peints.

Création

titre attribué
Veste de pompier
Dénomination
veste
Appellation
kawabaori
Création
Lieu : Japon
Epoque, datation : 19e siècle

Technique

Domaine
Asie orientale costume - accessoires du costume textile

Libellé
Cuir de daim ou de buffle teinté, soie
Matière
soie
Technique
teinté

H x L x P en cm
114 x 124 x 10
Hauteur en cm
114
Largeur en cm
124
Profondeur en cm
10

Contexte

Usage

vêtement - costume

Inscription

  • inscription concernant le propriétaire
    japonais, sur l'objet, Inscriptions à l'avers et au revers concernant la fonction du propriétaire du vêtement

Identification

Numéro d'inventaire
978.2041

Statut administratif

  • 978 Changement d'affectation, 1978 (Actuel)
    Affecté au musée Saint-Remi
  • 898.4 Don, 17/01/1898 (Antérieur)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

  • Collection privée - Alfred GÉRARD (Reims, 1837/03/23 - Reims, 1915/03/19)

Donnée patrimoniale

  • Propriétaire : Ville de Reims

Référence

Bibliographie

  • Le goût du Japon. Voyage dans les collections du musée Saint-Remi
    Paris, 2018
    CAT. n°81.p.109

Exposition

  • Le Goût du Japon. Voyages et collections à l’ère Meiji Musée Saint-Remi
    05/10/2018 - 13/01/2019
  • Alfred Gérard et Hugues Krafft. Parcours orientaux Musée Le Vergeur
    25/03/2015 - 27/05/2015

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche