voir votre panier
Triptyque : panneau central
MARQ
© Adagp, Paris, 2021
Photo : © Christian Devleeschauwer

Triptyque : panneau central

Charles MARQ (peintre)
École, pays : France
Paris, 1923 - 2006/11/19
1998
Huile sur toile
H x L en cm sans cadre : 100 x 81
Achat Galerie LAMBERT-ROULAND, 06/2000
Musée des Beaux-Arts (inv. 2000.2.1.2)

Après des études de philosophie à la Sorbonne, Charles Marq et Pierre Bonnard cofondent en 1945 la Société de musique italienne, ayant pour but de faire connaître des œuvres oubliées des XVIIIe et XVIIIe siècles. En 1944, il rencontre Brigitte Simon, fille de Jacques Simon, maître verrier rémois, qu’il épouse en 1949. C’est pour lui le début de son initiation à l’art du vitrail. Il reprend ensuite l’atelier, l’un des plus anciens de France, où, depuis 1640, la tradition se poursuit de génération en génération jusqu’à sa vente en 2011.

Commencent alors de nombreux chantiers soit de restaurations, soit de créations de vitraux, en France ou à l’étranger. Il en exécute aussi avec son épouse à partir de cartons d’artistes tels que Marc Chagall, Roger Bissière, Joseph Sima, Georges Braque, Raoul Ubac, Maria Helena Vieira da Silva, Serge Poliakoff et Jacques Villon, sous l’influence duquel il commence à graver et à peindre. Vers 1982, il développe une œuvre personnelle où la lumière et l’équilibre se répondent. Il crée des architectures qui, au fil des ans, ne deviennent que des rythmes plastiques.

Des fenêtres longues et étroites, rappelant des meurtrières, caractérisent « Triptyque ». Sobre et austère, l’espace permet toutefois à de puissants rais de lumière de venir éclairer cette construction imaginée par l’artiste. Le spectateur est comme happé, attiré vers l’intérieur de la toile, passage vers un monde irréel. Instant fragile et en équilibre, que Marq réussit à mettre en scène par ces lignes géométriques où verticales et diagonales se croisent. Il reste fidèle à ses couleurs, ici les vert- de-gris dont les dégradés rappellent ceux des vitraux et du travail à l’acide. Son travail de maître verrier complète et enrichit son rendu de la lumière sur une huile sur toile. [C. Delot, 2017]

Notice complète

Description

Rectangle gris balayé par un trait blanc et rectangle blanc balayé par un trait gris sur fond vert.


Sujet/Thème
rectangle ornement à forme géométrique stylisé effet de lumière

Création

Titre
Triptyque : panneau central
peintre
Charles MARQ
Paris, 1923 - 2006/11/19
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : 1998

Technique

Domaine
peinture

Libellé
Huile sur toile
Technique
peinture à l'huile
Support
toile

H x L en cm sans cadre
100 x 81
H x L x E en cm avec cadre
102 x 83,1 x 3
Hauteur en cm
100
Largeur en cm
81
Hauteur avec cadre en cm
102
Largeur avec cadre en cm
83,1
Épaisseur avec cadre en cm
3

Contexte

Oeuvre en rapport

Inscription

  • numéro
    sur le châssis, en haut, à gauche, au crayon feutre noir
    0001
  • étiquette
    sur le châssis, en haut, trace
  • marque de fabricant
    sur le châssis, en haut, au pochoir
    40 F
  • numéro
    sur le châssis, en haut, au crayon feutre noir
    N° 26
  • annotation
    sur le châssis, en haut, à droite, au crayon
    Milieu
  • numéro
    sur le châssis, traverse verticale, au crayon feutre
    II
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le châssis, traverse verticale, GALERIE LAMBERT ROULAND
  • signé ; daté
    sur la toile, au revers, en haut à gauche
    Charles marq / 98
  • cachet du fournisseur
    sur la toile, au revers, en haut à droite, LEFEBVRE FOINET
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
2000.2.1.2

Statut administratif

  • 2000.2 Achat Galerie LAMBERT-ROULAND, 06/2000 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

  • Collection de l'artiste - Charles MARQ (Paris, 1923 - 2006/11/19)

Référence

Bibliographie

  • Couleurs & lumière, Chagall, Sima, Knoebel, Soulages...des ateliers d'art sacré au vitrail d'artistes
    Bonsecours, exposition au musée des Beaux-Arts, Reims, 2011
    cité p. 141 oeuvre sélectionnée, figure dans la liste des oeuvres du catalogue, mais au final non présente dans l’exposition
  • LIOT David, Le musée des Beaux-Arts de Reims
    Paris, 2002
    cité p. 98 reprod. coul. p. 100 n° 116
  • Revue du Louvre, 4- 2001
    n° 2 - N° 49 p. 97-98 et reprod. p. 97
  • La Gazette, 2001
    n° 5 - cité p. 17
  • Un hommage de Charles Marq - Autour d'une oeuvre - Le tombeau d'André Boucourechliev
    Reims, 2000
    n° 4 reprod. couleur

Exposition

  • Un hommage de Charles Marq - Autour d'une oeuvre - Le tombeau d'André Boucourechliev Musée des Beaux-Arts de Reims
    20/12/2000 - 13/02/2001

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel

Cette œuvre est soumise à droits et son visuel ne peut pas être diffusé librement. Les images vous sont donc proposées à titre illustratif et en basse définition.

Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche