voir votre panier
Portrait de Lassouche
FRANCK
Photo : © Christian Devleeschauwer

Portrait de Lassouche

FRANCK (photographe)
École, pays : France
Voyennes, 1816/12/21 - Asnières-sur-Seine, 1906/01/16
avant 1875
Photoglyptie contrecollée sur papier journal
Photographie H x L en cm : 12,3 x 8,6
ancien fonds
Musée des Beaux-Arts (inv. 2007.0.1122)
Notice complète

Description

portrait d’un homme en buste, de trois quart. Il regarde hors-champ. Il porte un manteau noir, une chemise blanche et une lavallière. Le portrait est de forme ovale et est entouré d’un cadre dessiné avec des motifs représentant un insecte ailé et des fleurs à ses quatre coins. Autour du cartel il y un encadrement similaire avec des motifs de feuilles de chêne, des fleurs et un angelot à gauche et à droite. Le collage du tirage est indiqué par un signalement, aux coins, prévus à cet effet.


Sujet/Thème
portrait homme acteur en buste de trois-quarts manteau chemise lavallière dessin cadre insecte fleur (orn.) feuille de chêne angelot
Personne/Collectivité
Lassouche Pierre Louis Ange

Création

titre attribué
Portrait de Lassouche
Dénomination
tirage photographique
Dénomination
coupure de journal
photographe
FRANCK
Voyennes, 1816/12/21 - Asnières-sur-Seine, 1906/01/16
École, pays : France
Epoque, datation : avant 1875
tireur-photo
LEMERCIER ET CIE
Epoque, datation : 19e siècle
journaliste / critique d'art
Félix JAHYER
Paris, 1834 - Paris, 1907/08/05
Epoque, datation : 1875/04/01

Technique

Domaine
photographie

Libellé
Photoglyptie contrecollée sur papier journal
Technique
photoglypte
Support
papier à développement

Photographie H x L en cm
12,3 x 8,6
Montage H x L en cm
19,3 x 12,6
Hauteur en cm
12,3
Largeur en cm
8,6
Montage hauteur en cm
19,3
Montage largeur en cm
12,6

Contexte

Usage

presse
Destinataire
Paris-Théâtre
(Paris, Date de début d'activité 1873/05/22 - Paris, Date de fin d'activité 1878/03/07)
Date d'utilisation
1875/04/01
Notes
quatre-vingt-dix-huitième numéro de Paris-Théâtre

Oeuvre en rapport

  • Franck, Lassouche, 19e

Inscription

  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet
  • cachet Maurice Demaison (L.1863c)
    au verso, en bas à gauche, cachet à l'encre, dans un rectangle
    MD
  • inscription concernant le fabricant
    au recto, en bas à gauche, sous le tirage, imprimé, à l'encre
    Photoglyptie LEMERCIER et Cie Paris
  • inscription concernant l'auteur
    au recto, en bas à droite, sous le tirage, imprimé, à l'encre
    Cliché FRANCK.
  • inscription concernant le modèle
    au recto, en bas au centre, cartel imprimé, écriture stylisée et soulignée, à l'encre
    LASSOUCHE
  • inscription concernant le modèle
    au verso, à gauche, imprimé, en colonne, coupé en haut, en bas et sur le côté droit ; les titres sont en italique
    e (hommes de Paris / Comédie-Française, / oir au prix de quel / e quels sacrifices. / qu'il eût bien la pas- / t pour ne pas aban- / arrière dans laquelle / acquérir une posi- / abri du besoin. Mais, / ais artistes, il avait / sur les planches, et / [d]re, faire toutes les / ant marcher pas à / t, que de profiter / s, de stuations for- / parence, et qui ne / ien. / che, dit Lassouche, / vril 1828. Il était le / libraire-éditeur du // voir pour lui de car- / mit de bonne heure / Lassouche fit un peu / cartonnier, graveur, / e, il fut, en dernier / un marchand de / qu'il prît lui-même, / n de ce genre, rue / toires. / ant tout le temps de / [La]ssouche avait passé / [so]irées au théâtre, sa / [cha]que jour dessinée / es ; aussi, à peine / [q]u'il quitta, brusque- / [e]t s'engagea dans la / [M]ontmatre en 1850. / ur, lui fit jouer tout / l'avoir pendant six / une cinquantaine de / savoir qu'en raison / ndait à son théâtre, / rmais des appoin- / NQ FRANCS par mois ! / it depuis quelques / fabuleux lorsque / u théâtre des Bati- / ouer et appréciant / de l'enlever à prix / fit offrir QUARANTE- / s, plus un bénéfice ! / Pactole qui roulait / tout remplis d'or, / ste se jeta dans le / aux Batignolles, le
  • inscription concernant le modèle
    au verso, au centre, imprimé, en colonne, coupé en haut et en bas ; les titres sont en italique
    pour accepter de son ancien directeur / Gaspari, passé des Batignolles à Beau- / marchais, un engagement d'un an à rai- / son de 80 francs par mois ; il voulait à / tout prix entrer dans Paris , espérant / s'acheminer peu à peu vers cette scène / du Palais-Royal où les comiques ne / sont plus des utilités comme dans les / théâtres de drame, mais deviennent des / personnalités, s'ils ont en eux l'étoffe / d'un comédien. / Ses débuts à Beaumarchais se firent, / en juin 1853, dans les Coureurs de for- / tune, d'Adrien Robert (Basset). Il resta / environ un an à ce théâtre d'où il passa le / 1er avril 1854 à celui de la Gaîté, en rem- / placement de Galabert. Il conservait là ses / appointements, mais il s'élevait sensible- / ment dans sa profession. Ce fut dans le / rôle du père Moutonnet des Cosaques, / d'Arnaud et Judicis qu'il fit ses premières / armes sur cette scène où, durant quatre / années, il joua les rôles comiques dans / une trentaine de rands drames ; no- / tamment dans : Le Sanglier des Arden- / nes, les Oiseaux de proie, les Gueux, de / Béranger, Bonaparte à Brienne, Salo- / mon de Caux, les Sept châteaux du / Diable, le Fou par amour. / Remarqué dans cette dernière pièce / par MM. Plunkett et Dormeuil, il reçut / de ces directeurs une proposition de / 1500 francs pour entrer au Palais-Royal. / Bien qu'il eût 2.400 francs à la Gaîté, / Lassouche, fidèle à ses principes, ac- / cepta et débuta le 1er mai 1858, rôle de / Cadet, dans l'Avare en gants jaunes, en / même temps que Delannoy. / Déjà remarqué du public pendant / son séjour à la Gaîté, il ne tarda pas à / se créer une place à lui, toute person- / nelle, sur le théâtre de son choix. / Depuis dix-sept ans, Lassouche est au / Palais-Royal, d'où il ne sortira plus ja- / mais, car il est là absolument dans sa / sphère et bien qu'il consente à remplir / les plus petits rôles, son nom sur l'affi- / che est un attrait ; c'est le synonyme / d'excentricité amusante, d'imprévu, de / gaieté franche et communicative. / Dès son second début, dans une reprise / des Cuisinières travesties, il marqua dans / l'esprit du public et je me rappelle / qu'Albéric Second écrivit au lendemain / de la première : "Le jour où le Palais- / Royal a découvert le jeune Lassouche,
  • inscription
    au verso, à droite, imprimé, en colonne, coupé en haut et à droite ; les titres sont en italique
    Vie de Châte[au] / Réveillon. - / La Mi-Carêm[e] / etc. etc. // Depuis / trouve un / toire. Les / ne sont p / Brasseur, / fin détail, / un irrégul[ier] / mande pas / phrases, il / humeur, s / aux ébats / une attitu[de] / particulier / son public / un premier / ayant un / emplois de / ment : Las / poëte, il p / assez. / A la vill[e] / type intér[e] / perdu ses / de curiosit[é] / l'hôte! des / gasine. / Quand il / il s'en pa / Le voilà / flamme po / dramatiqu[e] / Il a don[n] / tion de la / Hanneton / divertis to / Il prépare / chaine au / Regnault, / et en a bi / sur le chat / s'il est jou / non pas / leur vale / dans son / me sera / de la Ch / toutes p / qui lui les

Identification

Numéro d'inventaire
2007.0.1122

Statut administratif

  • 2007.0 ancien fonds (Actuel)

Collection antérieure

Référence

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel Haute Définition

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel HD

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche