voir votre panier
Portrait de Charles Lecocq
DUPONT
Photo : © Christian Devleeschauwer

Portrait de Charles Lecocq

Aimé Henri Louis DUPONT (photographe)
Ypres, 1839/12/06 - après 1900
avant 1874
Photoglyptie contrecollée sur papier journal
Photographie H x L en cm : 12,2 x 8,5
ancien fonds
Musée des Beaux-Arts (inv. 2007.0.1123)
Notice complète

Description

Portrait d’un homme en buste, de trois-quart et regardant hors-champ. Il a le crâne dégarni et un bouton sur le front. Il porte une moustache et des lunettes de vue rondes. Il est vêtu d’un costume noir avec une cravate de la même couleur et une chemise blanche. Le portrait est de forme ovale et est entouré d’un cadre dessiné avec des motifs représentant un insecte à ailes et des fleurs à ses quatre coins. Autour du cartel il y un encadrement similaire avec des motifs de feuilles de chêne, des fleurs et un angelot à gauche et à droite.


Sujet/Thème
portrait homme compositeur en buste de trois-quarts moustache costume chemise cravate cadre insecte fleur (orn.) feuille de chêne angelot
Personne/Collectivité
Lecocq Charles

Création

titre attribué
Portrait de Charles Lecocq
Dénomination
tirage photographique
Dénomination
coupure de journal
photographe
Aimé Henri Louis DUPONT
Ypres, 1839/12/06 - après 1900
Nationalité, culture : Belge
Epoque, datation : avant 1874
tireur-photo
LEMERCIER ET CIE
Epoque, datation : 19e siècle
journaliste / critique d'art
Félix JAHYER
Paris, 1834 - Paris, 1907/08/05

Technique

Domaine
photographie

Libellé
Photoglyptie contrecollée sur papier journal
Technique
photoglypte
Support
papier à développement papier journal

Photographie H x L en cm
12,2 x 8,5
Montage H x L en cm
19,8 x 12,9
Hauteur en cm
12,2
Largeur en cm
8,5
Montage hauteur en cm
19,8
Montage largeur en cm
12,9

Contexte

Usage

presse
Destinataire
Paris-Théâtre
(Paris, Date de début d'activité 1873/05/22 - Paris, Date de fin d'activité 1878/03/07)
Date d'utilisation
1874/05/28
Notes
Cinquante-quatrième numéro de Paris-Théâtre

Oeuvre en rapport

  • Dupont, Charles Lecocq, 19e (Bibliothèque nationale de France) - Double
  • Inscription

    • Marquage numéro d'inventaire
      sur l'objet
    • cachet Maurice Demaison (L.1863c)
      au verso, en bas à gauche, sous le tirage, cachet à l'encre, dans un rectangle
      MD
    • inscription concernant le fabricant
      au recto, en bas à gauche, sous le tirage, imprimé, à l'encre
      Photoglyptie LEMERCIER, Paris.
    • inscription concernant l'auteur
      au recto, en bas à droite, sous le tirage, imprimé, à l'encre
      Cliché DUPONT
    • inscription concernant le modèle
      au recto, en bas au centre, imprimé, écriture stylisée pour le patronyme, à l'encre, titre de l'œuvre en italique
      CHARLES LECOCQ / AUTEUR/ de la Fille de Mme Angot.
    • inscription concernant le modèle
      au verso, à gauche, imprimé, en colonne, coupé en haut, à gauche et en bas ; titre des œuvres en italique
      ié un excellent / es l'âge de 3 ans / [L]ecocq jouait sur / airs populaires// eune l'harmonie / nommé Coeve- / [conser]vatoire de musi- // porta à la fin de . x d'harmonie et / passa deux ans / évy pour la com- / btint à vingt et / de fugue et de // vatoire, en 1855, / nt ses études, fit / es confrères : il / subvenir à ses / ne circonstance / théâtre. / présenta près de / on assez bizarre. / un jour le rival / ur des Bouffes- / rs pour être re- / une petite opé- / de Ludovic Ha- / r Miracle. Deux / lignes d'obtenir / le par la science / tion, était signée / dique, plus fa- / tour aussi élé- / [Char]les Lecocq. Les / nt chaque soir / qui aime les / es, pencha vers / ière œuvre de // opérette en 1 acte, / dovic Halévy, aux // à Charles Le- / tres lyriques ; / compositeur / ter l'accès de / [i] filt jouer : / [au]x Folies-Nouvelles / [au]x Folies-Marigny / - / - / - / Lecocq vécut / [s]es leçons que / cette époque / de l'Athénée, / gnateur musi-
    • inscription concernant le modèle
      au verso, au centre, imprimé, en colonne, à l'encre, coupé en haut et en bas ; titres d'œuvres en italique
      applaudi au théâtre Saint-Germain. / Fleur de Thé, opérette-bouffe en trois actes, de / Duru et Chivot (Athénée), / vit donc le jour en 1868 et eût un tel / succès que la saison ne put l'épuiser. / Les artistes partirent, à la clôture de / l'été, pour la province, emportant la pièce, / qui fit une tournée triomphale dans les / départements. / Cette partition avait en effet un cachet / tout particulier de distinction ; les idées / neuves y fourmillaient ; elle était gaie / sans toucher à la charge, spirituelle sans / prétention d'un caractère original et / d'une forme séduisante. Il était évident / qu'un successeur d'Adolphe Adam se / présentait ; aussi les directeurs de l'O- / péra-Comique ont-ils été bien blâmables / de ne le point comprendre et de ne pas attacher à leur théâtre, un compositeur / assez fort pour cacher sa science sous / des fleurs de pure mélodie. Ensuite ; / Les Jumeaux de Bergame, opérette en 1 acte, / d'après Florian (Athénée) le 20 novembre 1868, / fut le prétexte d'une jolie musique fine- / ment ciselée. / Puis, Charles Lecocq passa aux Bouffes / Parisiens avec : / Gondolfo, opérette en 1 acte de Chivot et Duru, / représentée le 16 janvier 1869. / Cette petite partition contient une / musique bien adaptée aux situations . / Malheureusement le livret manquait de / gaieté. Cela n'empêcha point le public de / discerner les beautés de la musique et / d'applaudir une belle ouverture, une sé- / rénade, un duo d'amour, une ronde à / boire. Désiré et Mlle Bonnelli créèrent les / principaux rôles avec entrain. / Le 12 juin 1869, le théâtre des Variétés / reprit Fleur de Thé avec Mme Tautin, et / le succès de l'Athénée se renouvela. / Cependant Lecocq ne recevait pas de / commande sérieuse. Ses collaborateurs / ordinaires, Chivot et Duru, seuls, sem- / blaient avoir en lui une confiance que / tout librettiste eût dû éprouver, car, / qu'on ne s'y trompe pas, Fleur de Thé / était une œuvre d'une rare mélodie. Tous / trois ils donnèrent : / Le 21 septembre 1869, le Rajah de Mysore, opé- / rette en 1 acte aux Bouffes Parisiens, / où on applaudit une ronde bachique et / un très joli morceau : le chant des Petits / Vieux ; Puis : / Le 13 avril 1870 : Le Beau Dunois, opérette en / 1 acte, aux Variétés.
    • inscription concernant le modèle
      au verso, à droite, imprimé, en colonne, à l'encre, coupé en haut, en bas et à droite ; titres d'œuvres en italique
      Folies-Dramat / teignit plus de / des scènes où / pulaires n'ava / sentés plus d'u / Marseille, Ro / Lille, Le Havr[e] / de l'étranger, f / dissements ap / cette merveille / tous les chant / pays ne furent / tuer des repr / affluait en ma / Le trio : Je t / le duo : Jours / la ronde du tr / politique, le d / acte, la délicie / le chœur des co / tout citer, emp / franchise de le / compositeur, t / mable, jamais / habituée depui / farces exagéré[es] / Et pourtant : / lement dans la / fera que grand / preuve par la / Giroflée Giroflo / MM. Leterrier et / au théâtre des Fa / Car c'est à ce / que Lecocq pa / faire la faveu[r] / La partition / Parisiens, mai[s] / le voyage pour / tion, savent dé / Mme Angot en / la surpasse en / lie à Bruxelles / comme sa sœur / Pour me rés[u] / sique de Charl[es] / exceptionnelle / qu'elle possèd[e] / distinguée. L' / cherché qui e / paralyser. Co / préfère réserv / naisseurs et ne / sous une form / bit le charme / Charles Lec[ocq] / quelques jou / la sève abon[...]

    Identification

    Numéro d'inventaire
    2007.0.1123

    Statut administratif

    • 2007.0 ancien fonds (Actuel)

    Collection antérieure

    Référence

    Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel Haute Définition

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel HD

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche