voir votre panier
Portrait d’homme
LAGNEAU
Photo : © Christian Devleeschauwer

Portrait d’homme

LAGNEAU (dessinateur)
École, pays : France
France - 1ère moitié 17e siècle
Pierre noire et estompe, sanguine sur papier beige
Feuille H x L en cm : 30,1 x 25,6
saisie révolutionnaire, 1795
Musée des Beaux-Arts (inv. 795.1.3809)

On dénombre plus de 400 dessins classés sous le nom de Lagneau dans les collections publiques françaises et étrangères, sans compter la centaine de feuilles attribuées à l’artiste passées en vente ou circulant sur le marché de l’art. Tous sont des portraits ou des figures, dessinés à la pierre noire et à la sanguine, enrichies de pastel ou de craie de couleur. Si l’identité exacte de Lagneau demeure à ce jour inconnue, plusieurs indices ont permis de situer son activité à Paris, sous le règne de Louis XIII et la régence d’Anne d’Autriche. Le prénom Nicolas qu’on a voulu lui prêter est une invention de la fin du XIXe siècle qui ne trouve aucun fondement dans les archives contemporaines de l’artiste.

Le musée des Beaux-Arts de Reims conserve 16 dessins pouvant être associés au nom de Lagneau. Parmi ceux-ci, se trouve ce portrait d’homme barbu, provenant de l’ancienne collection d’Antoine Ferrand de Monthelon, premier directeur et professeur de l’Ecole de Dessin de Reims fondée en 1748.

La bouche, le petit nez retroussé et les yeux resserrés au centre d’un visage trop vaste pour eux, constituent une physionomie chère à Lagneau, indépendamment de l’âge du modèle. Toutefois, le traitement du visage diffère quelque peu des habitudes graphiques de l’artiste. La sanguine colorant la carnation est plus brune et n’a pas été estompée, contrairement à ce fait généralement Lagneau pour exprimer le modelé du visage. On reconnait cependant le papier vergé épais et grenu fréquemment utilisé par l’artiste, qui expérimente peut-être ici une nouvelle technique et qui n’a eu de cesse d’adapter sa technique à son sujet.

Cette physionomie coiffée d’un bonnet rebrassé présente un caractère grotesque et caricatural qui constitue l’un des aspects marquants de la production de Lagneau, que l’on peut diviser en deux grandes catégories : d’une part, celle des portraits réalistes exécutés d’après nature, figurant des petits bourgeois, des vieillards, des paysans et peut-être des fous et d’autre part, celle des figures de genre, des têtes d’expression ou caricatures, s’inspirant probablement de physionomies réelles. Cette seconde catégorie fait souvent échos à la littérature burlesque ou aux bouffonneries théâtrales de la première moitié du XVIIe siècle mais elle est aussi largement imprégnée de l’univers des « gueuseries » et des « tronies » flamandes et hollandaises. [L. Causse, 2020]

Notice complète

Description

Tête d’homme barbu de face, coiffé d’un bonnet rebrassé, buste de trois-quarts gauche


Sujet/Thème
portrait homme de face barbe bonnet

Création

titre attribué
Portrait d'homme
dessinateur
LAGNEAU
École, pays : France
Lieu : France
Epoque, datation : 1ère moitié 17e siècle

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Pierre noire et estompe, sanguine sur papier beige
Technique
pierre noire estompé sanguine
Support
papier beige

Feuille H x L en cm
30,1 x 25,6
Passe-partout conservation H x L en cm
40,5 x 53
Hauteur en cm
30,1
Largeur en cm
25,6
Passe-partout hauteur en cm
40,5
Passe-partout largeur en cm
53

Contexte

Oeuvre en rapport

  • Lagneau Nicolas, Socrate, vu de face, 17e s. - Oeuvre en rapport (iconographie)
  • Lagneau Nicolas, Socrate, vu de trois quarts à droite, 17e s. - Oeuvre en rapport (iconographie)

Inscription

  • cachet École de dessin de Reims (L.2133d)
    à droite, deux marques
  • paraphe Noel (L.2958c)
    à droite
  • numéro
    à droite, souligné
    35 G

Identification

Numéro d'inventaire
795.1.3809

Statut administratif

  • 795.1 saisie révolutionnaire , 1795 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Référence

Bibliographie

  • CAUSSE Lucile, Lagneau ou Lanneau, un portraitiste au XVIIe siècle : l’album des dessins du musée du Louvre
    Paris, 2011
    Cité page 152, reproduction couleur (Annexe 54, volume d'annexes sur fiches techniques).
  • MASSÉ Marie-Catherine, Collection de dessins au Musée des Beaux-Arts de Reims "Une École de dessins du XVIIIe Siècle en Champagne"
    Paris, 1978
    N°139 notice page 79.
  • LORIQUET Charles, Catalogue historique & descriptif du musée de Reims. Peinture, sculpture, dessins & toiles peintes précédés d'une introduction
    Reims, 1881
    N°62 notice page 275.

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel Haute Définition



Demander un nouveau visuel HD

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche