voir votre panier
Portrait anonyme (Auguste de Saxe ?)
CRANACH le Jeune
Photo : © Christian Devleeschauwer

Portrait anonyme (Auguste de Saxe ?)

Lucas CRANACH le Jeune (attribué à)
École, pays : Allemagne
Wittemberg, 1515 - Weimar, 1586
vers 1550
Détrempe sur papier vergé à la forme collé en plein sur carton
Feuille H x L en cm : 36,5 x 24,7
saisie révolutionnaire, 1795
Musée des Beaux-Arts (inv. 795.1.276)

« Les Cranach de Reims » sont les photographies d’hier des personnalités de l’Allemagne protestante au même titre que les crayons des Clouet le sont pour les personnalités de la France du XVIe siècle. Ils ont été acquis en 1752 par la Ville de Reims grâce au legs d’Antoine Ferrand de Monthelon, directeur de l’école de dessin – l’une des premières créées en France – et forment une collection qui doit sa renommée à ces portraits dessinés, rares dans l’oeuvre de Cranach – treize au total. Dessinés sur le vif, avec une technique rapide associant la pierre noire pour la vivacité du trait et l’estompe des modelés à la détrempe qui permet des indications de couleurs, ils fascinent toujours. Facilement transportables, ils servent de modèles qui peuvent être habillés, coiffés en fonction de la mode et des besoins, et reproduits sous toutes les formes (peinture, vitrail, médaille, miniature, tapisserie). En 2015, à la suite de la rétrospective consacrée à Lucas Cranach le Jeune à Wittenberg, cette série exceptionnelle a été attribuée à l’oeuvre révélé de Cranach le Jeune, fils de Cranach l’Ancien.

Ici, il s’agit d’un portrait anonyme, qui pourrait toutefois correspondre à celui d’Auguste de Saxe (1526-1586), fils d’Henri V le Pieux et frère de Maurice (inv. 795.1.278) le premier électeur de Saxe de la branche albertine. En 1548, il épouse Anna, la fille du roi Christian III du Danemark. À défaut d’hériter de Maurice, et après avoir repoussé les prétentions des descendants de la ligne ernestine, Auguste prend le titre d’électeur de Saxe en 1553. Auguste est un souverain collectionneur, surnommé « Auguste le Pieux », « l’OEil », « le Coeur », et « la Tête de l’Empire ». À partir de 1560, il est le premier à rassembler à Dresde une collection d’outils et d’instruments scientifiques et les présente au public. Ce cabinet est l’un des ancêtres des musées techniques nés à la fin du XVIIIe siècle. Par ailleurs, Auguste remet les finances en bon état et donne une nouvelle organisation à l’administration publique de son territoire. En 1580, il favorise l‘adoption de la formule de Concorde par les luthériens qui commencent à se diviser. Deux ans plus tard, il s’oppose dans la diète d’Augsbourg à l’introduction du calendrier grégorien dans l’Allemagne protestante. Il meurt en 1586 à soixante ans, l’année de son second mariage avec Agnès-Edwige, appartenant à la principauté d’Anhalt. Ses successeurs ne répondirent pas aux espérances que Maurice et lui-même avaient nourries pour la Saxe. En 1697, Frédéric-Auguste Ier, fils de l’électeur Jean- Georges IV, abjura le luthérianisme pour joindre à la Saxe le royaume de Pologne.

Au XIXe siècle déjà, la critique retenait pour les dessins qui suivent un style différent des autres études : le nom du fils de Cranach l’ancien soit Lucas Cranach le Jeune, auquel est attribuée aujourd’hui la série, était déjà évoqué. Par la suite, l’attribution a été étayée par le rapprochement avec un tableau de l’artiste à l’effigie du duc Auguste de Saxe daté de 1549 (collection particulière – ancienne collection du Denver art Museum ; Vienne, Kunsthistorisches museum). En effet, le style plus diffus (moins de contours, couleurs plus estompées), plus tardif par rapport à l’ensemble de la série, vers 1550, pourrait correspondre davantage à l’esquisse préparatoire pour ce portrait d’Auguste introduisant même peut-être une forme d’idéalisation du futur prince électeur de Saxe, amoureux des armes et des arts. Une nouvelle hypothèse doit aussi être mentionnée : celle d’une étude pour une représentation du prince Joachim-Ernest d’Anhalt (1536-1586) (atelier de Cranach, 1563, Kulturstiftung Dessau-Wörlitz, Gemäldesammlung ; Cranach le Jeune, « Joachim Ernest d’Anhalt et la princesse Agnès de Barby », 1563, Staatliche Galerie Moritzburg Halle ; Cranach le Jeune, 1572, non localisé). Certes, dans ce dernier cas, la ressemblance physique est intéressante et aussi les liens de parenté avec d’autres dessins de la série (son oncle Joachim ou son cousin Wolfgang d’Anhalt) mais l’âge du modèle présupposé et le style du dessin, situé vers 1550, ne permettent pas pour le moment de retenir cette identification. [M-H Montout-Richard, 2016]

Notice complète

Description

Tête de trois-quarts droit


Sujet/Thème
portrait d'inconnu tête barbe de trois-quarts homme saxon
Personne/Collectivité
Saxe Auguste Ier de

Création

titre attribué
Portrait anonyme (Auguste de Saxe ?)
titre attribué
Portrait d'homme inconnu
Titre
Portrait d'homme anonyme
attribué à
Lucas CRANACH le Jeune
Wittemberg, 1515 - Weimar, 1586
École, pays : Allemagne
Epoque, datation : vers 1550
ancienne attribution
Albrecht DÜRER
Nuremberg, 1471/05/21 - Nuremberg, 1528/04/06
École, pays : Allemagne
ancienne attribution
Hans Le Jeune HOLBEIN
Augsbourg, 1497 - Londres, 1543
École, pays : Allemagne

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Détrempe sur papier vergé à la forme collé en plein sur carton
Technique
détrempe collé en plein
Support
papier vergé papier à la forme carton

Feuille H x L en cm
36,5 x 24,7
H x L x E en cm avec cadre
47,4 x 33,9 x 3,5
Montage H x L en cm
39,2 x 26
Sous-Verre H x L x E en cm
40,3 x 26,8 x 1,7
Hauteur en cm
36,5
Largeur en cm
24,7
Montage hauteur en cm
39,2
Montage largeur en cm
25,9
Montage hauteur en cm
40,3 (sous-verre)
Montage largeur en cm
26,8 (sous-verre)
Montage épaisseur en cm
1,7 (sous-verre)
Hauteur avec cadre en cm
47,4
Largeur avec cadre en cm
33,9
Épaisseur avec cadre en cm
3,5

Contexte

Inscription

  • numéro
    en haut à gauche, à l'encre
    90
  • cachet École de dessin de Reims (L.2133d)
    en bas à gauche, fragment
  • paraphe
    en haut à droite, Noel
  • marque de transit ; étiquette
    au dos, en haut, LP ART
  • cachet MBAR
    au dos, en bas à droite
  • cachet MBAR (3)
    au dos, en bas à droite
  • marque d'exposition ; étiquette
    au dos, du cache protecteur [ancien montage]
    Exposition XVIè s. européen, 1965
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
795.1.276

Statut administratif

  • 795.1 saisie révolutionnaire , 1795 (Actuel)

Situation

  • Exposé dans le futur musée

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène, Regard sur... Cranach
    Reims, 2016
    MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène notice 11 reproduction couleur, non paginé
  • Von Meisterhand : die Cranach-Sammlung des Musée des Beaux-Arts de Reims
    Munich, 2015
    HOFBAUER Michael, pages 18-42, cité page 38, reproduction couleur page 39 ; GRIMM Claus, pages 44-50, cité page 47, reproduction couleur (détail) 7 page 50 ; Kat 11 in Bibliographie page 67
  • Lucas Cranach der Jüngere Entdeckung eines Meisters
    Munich, 2015
    reproduction en plein page 4 ; MESSLING Guido, Essai pages 114-123, cité pages 119 et 123 ; cité pages 322,324 notice KAT.3/13 page 326 reproduction couleur page 327
  • GUELTON Bernard, L'exposition Interprétation et réinterprétation
    Paris, collection "L'ouverture philosophique", 1998
    Cité p. 43 et reprod. p. 24-25
  • MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène, Cranach l'Ancien et le Jeune
    Reims, 1994
    Cité pages 14 et 87, reproduction couleur page 64, notice page 65.

Exposition

  • Regard sur... Cranach Musée des Beaux-Arts de Reims
    25/03/2016 - 04/04/2016
  • Lucas Cranach the Younger - Discovering a master WITTEMBERG, Collegium Augusteum
    26/06/2015 - 01/11/2015
  • Le XVIe siècle européen : peinture et dessins dans les collections publiques françaises, 1965-1966 Petit Palais-Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
    10/1965 - 01/1966
  • Loan Exhibition Fifteen Portrait Drawings 16th Century Museum Rheims, 1951 New York Knoedler galleries
    29/10/1951 - 17/11/1951
  • Trésors de Reims Musée de l'Orangerie
    05/1938 - 07/1938

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche