voir votre panier
Paysage avec route bordée d’arbres
ROUSSEAU
Photo : © Christian Devleeschauwer

Paysage avec route bordée d’arbres

Théodore ROUSSEAU (dessinateur)
École, pays : France
Paris, 1812 - Barbizon, 1867
Berry - vers 1840 ; avant 1868
Fusain et estompes sur tracé préparatoire au graphite et rehauts de pierre noire sur papier vergé.
H x L en cm sans cadre : 15,2 x 45,4
Legs Henry VASNIER, 11/1907
Musée des Beaux-Arts (inv. 907.19.357)

Théodore Rousseau exprime dès le début de sa formation artistique un goût pour le paysage, d’abord auprès de son cousin Paul de Saint-Martin puis dans l’atelier de Charles Rémond et dans celui de Guillaume Guillon-Lethière. Il parcourt la France, notamment l’Auvergne encore peu explorée, afin de croquer en pleine nature les paysages qu’il admire avant de retravailler ces travaux en atelier. Cette affection pour la représentation de la nature l’incite à s’intéresser aux maîtres anciens ayant fait de la nature leur sujet. Il copie ainsi au Louvre les œuvres des peintres hollandais du XVIIe siècle comme Meindert Hobbema ou Jacob Ruisdael, les œuvres emblématiques du paysagiste français Claude Lorrain mais il regarde aussi des peintres anglais comme John Constable.
Cette passion pour la représentation de la nature pour elle-même participe d’un mouvement plus large au XIXe siècle, aboutissant à la réunion d’artistes partageant ce même désir dans le village de Barbizon près de la forêt de Fontainebleau.

Rousseau compte parmi les premiers à s’installer à Barbizon où il rencontre des personnalités adhérant à ses idées comme le peintre Jules Dupré ou Narcisse Diaz de la Peña. Rousseau fait disparaitre de ces toiles tout prétexte mythologique ou allégorique, réduit la présence humaine à l’imperceptible pour se consacrer presque exclusivement à la nature. Dans les deux dessins au fusain de la collection Vasnier (« Paysage avec route bordée d’arbres », 907.19.357 et « Paysage boisé », 907.19.358), l’artiste donne sa pleine expression au paysage, préférant une composition horizontale afin d’en accentuer la monumentalité. Il joue avec les réserves du papier et les différentes teintes de noir, du plus charbonneux et velouté au gris vaporeux dans les plus hautes frondaisons des arbres afin de rendre l’atmosphère d’un paysage presque inquiétant oscillant entre précision réaliste et romantisme. Ce jeu de nuances sombres peut aussi évoquer les gravures « à la manière noire » ou « mezzo tinto » ou encore les gravures réalisées par Rembrandt.

Passionné par les forêts et les sous-bois devenus son motif de prédilection, Rousseau s’attache à les défendre contre l’abattage, plaidant pour leur sauvegarde auprès de l’empereur Napoléon III. Outre ces dessins, Henry Vasnier légua également au musée une huile sur toile de Théodore Rousseau, « La Mare » (907.19.227) dans laquelle il offre là-aussi une place singulière à la représentation des arbres. [N. Roehrig, 2020]

Notice complète

Description

Sujet/Thème
paysage arbre route effet de perspective

Création

Titre
Paysage avec route bordée d'arbres
dessinateur
Théodore ROUSSEAU
Paris, 1812 - Barbizon, 1867
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Lieu : Berry
Epoque, datation : vers 1840 ; avant 1868

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Fusain et estompes sur tracé préparatoire au graphite et rehauts de pierre noire sur papier vergé.
Technique
fusain estompé graphite pierre noire rehaut
Support
papier vergé

H x L en cm sans cadre
15,2 x 45,4
Passe-partout conservation H x L en cm
52 x 73

Contexte

Inscription

  • inscription concernant la vente
    en bas à gauche
    Rousseau "TH.R"

Identification

Numéro d'inventaire
907.19.357

Statut administratif

  • 907.19 Legs Henry VASNIER, 11/1907 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

  • 1896, Collection privée - Henry VASNIER (Paris, 1832/04/02 - Reims, 1907/02/28)
  • Paris / 1868, Collection privée - Karl BODMER Vente publique : vente après-décès du fonds d'atelier de Théodore Rousseau, Paris, Drouot, 27 avril-2 mai 1868
  • Collection de l'artiste - Théodore ROUSSEAU (Paris, 1812 - Barbizon, 1867)

Référence

Bibliographie

  • Théodore Rousseau, 1812-1867 : le renouveau de la peinture de paysage
    Meudon, 2013
    notice et reproduction couleur page 32
  • Corot, Monet, Gallé... L'oeil d'un collectionneur, de Jeanne-Alexandrine Pommery à Henry Vasnier
    Paris, 2003
    n° 356 reproduction couleur page 161
  • Millet, Rousseau, Daumier... Chefs-d'oeuvre de la donation d'arts graphiques d'Henry Vasnier
    Paris, 2002
    reproduction couleur n° 88 page 130
  • SCHULMAN Michel, Théodore Rousseau, 1812-1867, Catalogue raisonné de l'oeuvre graphique
    Paris, 1997
    n° 126 et reproduction page 123
  • TOUSSAINT Hélène, Collection Henry Vasnier - Peintures et dessins - Musée de Reims
    Paris, 1967
    n° 312 pages 301-302

Exposition

  • Théodore Rousseau (1812-1867). Le renouveau de la peinture de paysage Musée d'Art et d'Histoire de Meudon
    23/02/2013 - 28/04/2013
  • Théodore Rousseau, 1812-1867 Musée du Louvre
    29/11/1967 - 12/02/1968
  • La peinture française au XIXe siècle. De Delacroix à Gauguin Musée des Beaux-Arts de Reims
    1948 - 1948

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche