voir votre panier
Nature morte au lièvre
VALLAYER-COSTER
Photo : © Christian Devleeschauwer

Nature morte au lièvre

Anne VALLAYER-COSTER (peintre)
École, pays : France
Paris, 1744 - Paris, 1818
1769
Huile sur toile
H x L en cm sans cadre : 101,6 x 81
Dépôt Musée du Louvre, 03/06/1953
Dépôt, Paris, musée du Louvre (œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée le 4 mars 1953 par le musée du Louvre. Provenance non établie. En cas de spoliation, l’œuvre sera restituée à ses légitimes propriétaires). M.N.R. 120
Musée des Beaux-Arts (D .953.1.3)

Anne Vallayer, fille d’un orfèvre du roi, est d’abord l’élève de Madeleine Basseporte, illustratrice botanique, puis du paysagiste Joseph Vernet. Reçue en 1770 à l’Académie royale de peinture et de sculpture dans la catégorie peintre de nature morte, elle expose au Salon de 1771 à 1817.

Cette période féconde la voit célébrée par la critique, à l’image de Denis Diderot. En 1779, Marie-Antoinette la nomme chef du cabinet de peinture et professeur de dessin de la reine ; obligée de fuir Paris à la Révolution, elle y revient en 1795. Son parcours est indissociablement lié à la volonté de reconnaissance de cette génération de femmes artistes dans le contexte des Lumières et jusque dans les années 1820, où elles réussissent à intégrer de grands ateliers (Jacques- Louis David, Pierre-Paul Prud’hon, François Gérard) bien qu’elles restent cantonnées aux genres mineurs.

Un lièvre maintenu par une chaîne par les pattes postérieures repose sur une table de pierre légèrement saillante au côté d’un perdreau. De part et d’autre de cette composition pyramidale se distinguent deux bouteilles, une bassine à confiture en cuivre ainsi qu’une tour te sur laquelle est posée une branche de laurier ; au premier plan, un jambon entamé et une botte de radis légèrement saillante.

Connue également pour ses portraits, c’est dans le genre de la nature morte que l’artiste excelle. S’inspirant des productions flamandes et hollandaises pour les compositions et l’iconographie, elle s’inscrit dans la tradition française par le choix d’une manière sûre, d’une palette riche et d’un traitement illusionniste de la profondeur au moyen de plans successifs.
Optant pour un rendu réaliste des objets bien qu’il s’agisse d’une nature morte composée, elle assimile la leçon de Jean Siméon Chardin par une dimension intimiste de l’image, une lumière nuancée et un rendu des surfaces et matières jouant sur les contrastes (rugueux/lisse, brillant/mat, modeste/précieux) sollicitant l’ensemble des sens, comme pour souligner la vanité des choses et la fugacité du temps. [M. Julien, 2017]

Notice complète

Description

Nature morte composée d’un lièvre et d’un volatile pendus par les pattes contre un mur au moyen d’une corde, le lièvre reposant pour partie sur une table rustique sur laquelle sont posés deux bouteilles, une bassine, un jambon dont une tranche a été découpée, un contenant et une botte de radis.


Sujet/Thème
nature morte lièvre intérieur corde suspendu oiseau petit gibier bouteille table bassine écuelle jambon couteau radis

Création

titre inscrit à l'inventaire
Nature morte au lièvre
autre titre attribué
Nature morte : lièvre, perdrix et jambon
peintre
Anne VALLAYER-COSTER
Paris, 1744 - Paris, 1818
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : 1769

Technique

Domaine
peinture

Libellé
Huile sur toile
Technique
peinture à l'huile
Support
toile

H x L en cm sans cadre
101,6 x 81
H x L x E en cm avec cadre
121,8 x 101 x 5,7
Hauteur en cm
101,6
Largeur en cm
81
Hauteur avec cadre en cm
121,8
Largeur avec cadre en cm
101
Épaisseur avec cadre en cm
5,7

Contexte

Oeuvre en rapport

  • Vallayer-Coster, Un Lapin, avant 1771 - Oeuvre en rapport (iconographie)
  • Vallayer-Coster, Nature morte au jambon, 1767 - Oeuvre en rapport (iconographie)
  • Vallayer-Coster, Nature morte à la brioche, 1775 - Oeuvre en rapport (iconographie)
  • Vallayer-Coster, Panaches de mer, lithophytes et coquillages, 1769 - Oeuvre en rapport (création)
  • Vallayer-Coster, Les Attributs de la Peinture, de la Sculpture et de l'Architecture, 1769 - Oeuvre en rapport (création)
  • Vallayer-Coster, Bouquet de fleurs dans un verre d'eau, 18ème s. - Oeuvre en rapport (création)
  • Vallayer-Coster, Vase, homard, fruits et gibier, 1817 - Oeuvre en rapport (création)
  • Vallayer-Coster, Nature morte aux prunes, 1769 - Oeuvre en rapport (création)
  • Roland de la Porte, Nature morte à la vielle, vers 1760 - Oeuvre en rapport (contexte)

Inscription

  • signé ; daté
    en bas à droite
    Melle Vallayer. / 1769.
  • numéro
    sur le cadre, au dos, en haut, au crayon feutre noir
    (783)
  • numéro
    sur le cadre, au dos, en haut, effacé
  • étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut, fragment
  • annotation ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en bas à droite, mention à l'encre à la plume
    MNR 120 / Vallayer Coster / nature morte au / lièvre - C
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le châssis, en haut, EXPRESS TRANSPORT
  • inscription concernant la restauration ; étiquette
    sur le châssis, en haut, au crayon à bille
    REIMS / SRMF 10481 / VALLAYER-COSTER / Nature morte aux / [lièvres]
  • numéro
    sur le châssis, en bas, à droite, au crayon feutre noir
    (783)
  • numéro d'inventaire
    sur le châssis, au crayon bleu, masqué lors de la restauration [récol. 2014]
    NC 505
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le châssis, masqué lors de la restauration [récol. 2014]
    Galerie Heim / Exposition "Hommage à Chardin 6 Juin - 10 Juillet 1959"
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro de dépôt
D .953.1.3

Statut administratif

  • D. 953.1 Dépôt Musée du Louvre, 03/06/1953 (Actuel)
    Dépôt, Paris, musée du Louvre (œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée le 4 mars 1953 par le musée du Louvre. Provenance non établie. En cas de spoliation, l’œuvre sera restituée à ses légitimes propriétaires). M.N.R. 120

Situation

  • Exposé dans le futur musée

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • Le Guide. Chefs-d'oeuvre du musée des Beaux-Arts de Reims
    Paris, 2017
    DELOT Catherine, texte de présentation de la collection XVIIIe siècle pages 66-67, cité page 66 ; JULIEN Maxence, notice "Nature morte au lièvre", page 84, reproduction couleur page 85.
  • Chefs-d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Reims
    Tokyo, 2016
    DELOT Catherine, "Histoire des collections du musée des Beaux-Arts de Reims", pages 14-24, fig.4 reproduction page 16, cité pages 22 et 24.
  • Anne VALLAYER-COSTER. Painter to the Court of Marie-Antoinette
    New Haven, 2002
    N°8, reproduction et notice page 197.
  • LIOT David, Le musée des Beaux-Arts de Reims
    Paris, 2002
    N°44, reproduction couleur page 49, cité page 50.
  • Le XVIIIe siècle français
    Moscou, 1978
    N°15, cité (non paginé).

Exposition

  • Exposition de peintures françaises du XVIIIe siècle en URSS Musée de l'Ermitage de Léningrad
    15/11/1978 - 12/1978
  • Exposition de peintures françaises du XVIIIe siècle en URSS Moscou Musée Pouchkine
    15/09/1978 - 25/10/1978
  • De Watteau à David : peintures et dessins des musées de province français Bozar - Palais des Beaux-Arts de Bruxelles
    27/09/1975 - 30/11/1975
  • Hommage à Chardin Galerie Heim de Paris
    05/06/1959 - 10/07/1959

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche