voir votre panier
Les Honneurs sous le feu
SCOTT
Photo : © Devleeschauwer Christian

Les Honneurs sous le feu

Georges SCOTT (dessinateur)
École, pays : France
1873 - 1943
1914
Procédé d'imitation photomécanique en couleurs sur papier
Feuille H x L en cm : 40,7 x 62,3
ancien fonds
Musée des Beaux-Arts (inv. 2016.0.19)
Notice complète

Description

Dans un bosquet, trois soldats portent sur un brancard fait de fusils croisés, le corps d’un colonel blessé, faisant le salut militaire. Sur leur passage, un groupe de soldats se tient au garde à vous, fusil pointés au ciel. En arrière plan, d’autres poursuivent la bataille, des cadavres gisent au sol.


Sujet/Thème
scène patriotisme vie militaire bataille groupe soldat français uniforme chemin bosquet officier blessé brancard salut honneur fusil cadavre
Événement
guerre 1914-1918

Création

titre inscrit
Les Honneurs sous le feu
Dénomination
coupure de journal
dessinateur / d'après
Georges SCOTT
1873 - 1943
École, pays : France
Epoque, datation : 1914
imprimeur
ANONYME 20ème siècle
Epoque, datation : 1915

Technique

Domaine
imprimé

Libellé
Procédé d'imitation photomécanique en couleurs sur papier
Technique
procédé d'imitation photomécanique impression polychrome
Support
papier

Feuille H x L en cm
40,7 x 62,3
Hauteur en cm
40,7
Largeur en cm
62,3

Contexte

Usage

presse
Destinataire
Illustration (L')
(Date de début 1843 - Date de fin 1944)
Date d'utilisation
1915/02/20
Notes
n°3755

Inscription

  • signé ; daté
    en bas à droite, dans la planche
    GEORGES SCOTT / 1914
  • inscription concernant l'exécutant
    en haut, dans la marge, imprimé
    L'ILLUSTRATION
  • titre ; inscription concernant l'auteur
    en bas, dans la marge, imprimé
    LES HONNEURS SOUS LE FEU
  • légende
    en bas à droite, dans la marge, imprimée
    Cet épisode restera le plus émouvant peut-être de cette guerre déjà si fertile en héroïsme. Un colonel est grièvement blessé en avant de ses hommes couchés à son commandement. / Sur un brancard fait de fusils croisés, on l'emporte à l'ambulance à travers la ligne des tirailleurs. Et ceux-ci, malgré l'ordre reçu, se relèvent sous la mitraille et, debout, présentent les / armes à leur chef, au père du régiment. Le colonel, ému aux larmes, parvient à vaincre sa douleur et, dans un geste plus beau que s'il pouvait s'achever, il se soulève, il essaie de rendre / le salut militaire ! Ainsi, dans la grandeur tragique de cette " parade " bien française, s'affirment les liens invincibles de la grande famille qu'est notre armée, la fidélité confiante et / affectueuse qui fait sa force et assurera sa victoire.
  • inscription concernant l'exécution
    en bas à gauche, dans la marge, imprimée
    Aquarelle de GEORGES SCOTT
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
2016.0.19

Statut administratif

  • 2016.0 ancien fonds (Actuel)

Référence

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche