voir votre panier
Le Repos au milieu du jour
MILLET
Photo : © Christian Devleeschauwer

Le Repos au milieu du jour

Jean-François MILLET (dessinateur)
École, pays : France
Gruchy, 1814 - Barbizon, 1875
incertain 1858
Pastel sec et crayon noir sur papier vergé beige filigrané
Feuille H x L en cm : 36,5 x 45,9
Legs Henry VASNIER, 11/1907
Musée des Beaux-Arts (inv. 907.19.338)

« 1858, année de notre mariage, donné à ma femme O. Sensier », l’annotation disparue d’Alfred Sensier, ami et biographe de Millet, au dos du pastel, nous autorise à remettre en cause la date de 1866, fixée par Étienne Moreau-Nélaton, pour ce dessin. En réalité, l’historien de l’art peut évoquer une réplique, également au pastel, réalisée à la demande du collectionneur et architecte parisien Émile Gavet en 1866 (collection Armand Hammer). Il existe plusieurs petites études, conservées notamment au musée du Louvre, qui correspondent davantage à cette réplique et présentent différemment les deux figures. Celles-ci sont placées au premier plan, devant une large plaine dont le village, étiré, dessine la ligne d’horizon. Par l’infini du paysage, l’artiste sacralise les paysans dans l’ombre d’un unique arbre.

De manière différente, le pastel de Vasnier nous informe, sur une autre œuvre, de leur environnement quotidien. Sans doute s’agit-il du jardin et de la maison de l’artiste à l’architecture typique de la région de Barbizon. Cette œuvre, par sa technique mêlant crayon noir et pastel comme par son sujet, a d’ailleurs été comparée au Jardin de Millet, à Barbizon. Mais est cela qui doit être retenu ? Car derrière ce réalisme d’intention et à l’époque du succès du tableau Des Glaneuses, n’y-at-il pas d’autres lectures possibles pour ce dessin - en lien avec la datation proposée de 1858 ? Là-aussi, le cadre environnant, d’importance égale aux deux paysans campés en frise, ne fait pas seulement office de décor. La composition rigoureuse, quadrillée d’horizontales et de verticales, suggère le classicisme de l’artiste et lui confère également un caractère immuable, proche du paysage infini aperçu dans la réplique.

Quant au traitement du pastel, tout en vibrations et en densité, il met en valeur la puissance ressentie de la lumière et annonce les recherches à venir des impressionnistes. Ainsi, ces paysans, qui hier paraissaient vulgaires et vindicatifs, deviennent peu à peu des humbles vertueux. À l’image d’une sainte famille, souvenir lointain du charpentier Joseph et de la discrète Marie, le couple de paysans au repos se présente dans sa toute simplicité. À peine visible sous sa capuche, la femme évoque aussi par sa pose, la figure de la mélancolie, celle qui médite sur le temps et sur les affres de l’humanité. À côté d’elle, l’homme allume sa pipe avec son briquet. En 1888, Vasnier ne prend plus de risque lorsqu’il achète ce dessin. Millet ne fait plus polémique. Au contraire, il rallie les défenseurs de la tradition et des avant gardes. L’image du monde rural s’est assagie face à un monde ouvrier qui semble représenter davantage de danger. Alors, le collectionneur investit et confirme surtout son intérêt pour les scènes de réalisme teintées de poésie (Germain David-Nillet, Pierre Lagarde, Henry Lerolle, Théodule Ribot). [M.-H. Montout-Richard, 2016]

Notice complète

Description

Jeune paysan assis sur une brouette, chaussé de sabots, chapeauté, une veste sur les genoux, fumant la pipe, présentant devant lui deux éléments, un couteau posé au sol, attentivement observé par une jeune paysanne, assise au sol, vêtue d’une robe, la tête recouverte d’un voile, main droite sur la jambe, main gauche contre la joue, dans un jardin clos, aux outils et accessoires visibles en arrière plan ; à gauche, allée d’arbre fruitiers, plants ; en arrière-plan, village aux maisons aux toits de chaume.


Sujet/Thème
scène extérieur champ village maison toit barrière arbre fruitier houe panier groupe de figures paysan jeune homme jeune femme sabot costume traditionnel chemise pipe fumeur robe voile briquet brouette panier couteau attente conversation ombre
Lieu
Barbizon

Création

titre attribué
Le Repos au milieu du jour
autre titre attribué
Le Briquet
dessinateur
Jean-François MILLET
Gruchy, 1814 - Barbizon, 1875
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : incertain 1858

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Pastel sec et crayon noir sur papier vergé beige filigrané
Technique
pastel sec crayon noir
Support
papier vergé papier filigrané

Feuille H x L en cm
36,5 x 45,9
Sous-Verre H x L x E en cm
55 x 67,9 x 1
H x L x E en cm avec cadre
68,6 x 81,3 x 3,7
Hauteur en cm
36,5
Largeur en cm
45,9
Montage hauteur en cm
55
Montage largeur en cm
67,9
Montage épaisseur en cm
1
Hauteur avec cadre en cm
68,6
Largeur avec cadre en cm
81,3
Épaisseur avec cadre en cm
3,7

Contexte

Ce dessin appartient à la série d’oeuvres inaugurée en 1855 par "Paysan greffant un arbre".

Oeuvre en rapport

Inscription

  • signé
    en bas à droite, au crayon Conté
    J.F. Millet
  • inscription
    au dos, au crayon de la main de Sensier [caché par le montage, récol.2016]
    1858 année de notre mariage donné à ma femme O. Sensier
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, en bas, en haut à droite, Nippon Express Transport Kanto Fine Arts
  • marque de transit ; étiquette
    au dos, en haut, sur le cache, LP ART
  • cachet MBAR
    au dos, en haut à droite, sur le cache
  • cachet MBAR (3)
    au dos, sur le cache, à plusieurs reprises
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet, sur le cadre

Identification

Numéro d'inventaire
907.19.338

Statut administratif

  • 907.19 Legs Henry VASNIER, 11/1907 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

  • Collection de l'artiste - Jean-François MILLET (Gruchy, 1814 - Barbizon, 1875)
  • Collection privée - Alfred SENSIER
  • 1877, Collection privée - BRAME Vente publique : DROUOT
  • 1888, Collection privée - Henry VASNIER (Paris, 1832/04/02 - Reims, 1907/02/28) Vente publique : TABOURIER

Référence

Bibliographie

  • Regard sur... Lhermitte dans le sillage de Millet ?
    Reims, 2016
    MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène, n°8 notice et reproduction couleur page 12
  • Vincent Van Gogh. Campagna senza tempo - Città moderna
    Milan, 2010
    reproduction couleur n° 16 page 115, PAULSON Noëlle C. notice 16 et reproduction page 233
  • La Dignité des humbles : Jean-François Millet et le naturalisme en Europe
    Tokyo, 2003
    notice 21, en japonais, page 84, reproduction couleur page 85
  • Corot, Monet, Gallé... L'oeil d'un collectionneur, de Jeanne-Alexandrine Pommery à Henry Vasnier
    Paris, 2003
    n° 336 reproduction couleur page 158
  • Millet, Rousseau, Daumier... Chefs-d'oeuvre de la donation d'arts graphiques d'Henry Vasnier
    Paris, 2002
    LIOT David notice n° 68 et reproduction couleur n° 68 page 112

Exposition

  • Regard sur... Lhermitte, dans le sillage de Millet ? Musée des Beaux-Arts de Reims
    18/11/2016 - 26/02/2017
  • Vincent Van Gogh. Campagna senza tempo - Città moderna Complesso del Vittoriano de Rome
    08/10/2010 - 06/02/2011
  • La Dignité des humbles : Jean-François Millet et le naturalisme en Europe Fukuoka Art Museum
    24/07/2003 - 26/09/2003
  • La Dignité des humbles : Jean-François Millet et le naturalisme en Europe The Bunkamura Museum of Art de Tokyo
    10/04/2003 - 13/07/2003
  • Paysages, paysans : l'art et la terre en Europe du Moyen Âge au XXe siècle Galeries Mansart et Mazarine (la Bibliothèque nationale de France) de Paris
    25/03/1994 - 26/06/1994

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche