voir votre panier
Le Moulin de la cuve
MICHALLON
Photo : © Devleeschauwer Christian

Le Moulin de la cuve

Achille-Etna MICHALLON (peintre)
Paris, 1796 - Paris, 1822
entre 1814 ; et 1816 ; 1er quart 19e siècle
Huile sur papier marouflé sur toile
H x L en cm sans cadre : 37,5 x 26,4
Achat Galerie SCALA, 11/2000
Musée des Beaux-Arts (inv. 2000.3.1)

Achille-Etna Michallon est le fils du sculpteur Claude Michallon, qui meurt alors que ce dernier est encore très jeune. Élevé dans le culte des arts par sa mère qui l’accompagne souvent au musée du Louvre, Michallon confirme son goût précoce pour le paysage en fréquentant les ateliers de Jacques-Louis David et de Pierre-Henri de Valenciennes. Il reçoit également les conseils de Jean-Victor Bertin et d’Alexandre Dunouy. En 1808, le prince Loussoupov découvre ses tableaux dans l’atelier de David ; il le surnomme alors « le petit Poussin » et devient son protecteur et mécène.

Représentant du paysagisme néoclassique et Premier prix de Rome de paysage historique en 1817, il confirme dans sa peinture les principes du classicisme, pour lequel l’importance donnée au dessin reste essentielle. Pour concevoir ses œuvres, Michallon a certainement observé « in situ » la nature, et il en tire de nombreuses études dessinées qui ont pu lui permettre de composer, de mémoire, en atelier, de grandes toiles. Son talent de dessinateur est perceptible dans le traitement des éléments végétaux – feuillage, écorces, essences des arbres –, des rochers, des cascades… qui rappellent les méthodes d’enseignement axées sur l’observation précise des éléments structurant un paysage. On perçoit aussi son souci de restitution de la lumière qui émane de l’arrière-plan.

Au-delà de son apparent pittoresque, cette œuvre, bien qu’elle soit de petit format, impressionne le spectateur par la vertigineuse montagne qui domine et relativise la présence de l’activité humaine évoquée ici par le moulin et une figure féminine en costume régional. Son approche sentimentale de la montagne annonce le romantisme alors en germe. Elle marque le jeune peintre Jean-Baptiste Camille Corot, son élève, qui poussera à l’extrême les recherches d’un artiste mort trop jeune. [F. Bouré, 2017]

Notice complète

Description

Moulin à flanc de colline, dominé par une haute montagne, traversé par un ruisseau, dans la porte duquel se tient une jeune femme, en pied ; au premier plan, arbre couché.


Sujet/Thème
paysage moulin cascade montagne rocher ruines figure costume traditionnel jeune femme ombre reflet porte tuile

Création

titre attribué
Le Moulin de la cuve
peintre
Achille-Etna MICHALLON
Paris, 1796 - Paris, 1822
Nationalité, culture : Française
Epoque, datation : entre 1814 ; et 1816 ; 1er quart 19e siècle

Technique

Domaine
peinture

Libellé
Huile sur papier marouflé sur toile
Technique
peinture à l'huile
Support
papier toile

H x L en cm sans cadre
37,5 x 26,4
H x L x E en cm avec cadre
51,7 x 40,8 x 6,4
Hauteur en cm
37,5
Largeur en cm
26,4
Hauteur avec cadre en cm
51,7
Largeur avec cadre en cm
40,8
Épaisseur avec cadre en cm
6,4

Contexte

Inscription

  • marque de transit ; étiquette
    au dos, en haut, LP ART
  • inscription concernant la vente ; étiquette
    sur le châssis, sur la traverse médiane, à l'encre noire délavée, masquée lors de la restauration [récol. 2014]
    Michallon, Paysage Moulin de la Cuve, acheté 23 francs à Paris Hôtel des Ventes le 11 décembre 1874 par le baron Jules de Vinols (député
  • inscription concernant l'auteur ; étiquette
    sur la toile, au revers, à l'encre bleue délavée, masquée lors de la restauration [récol. 2014]
    Michallon / Achille Etna paysagiste [...]
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
2000.3.1

Statut administratif

  • 2000.3 Achat Galerie SCALA, 11/2000 (Actuel)

Situation

  • Exposé dans le futur musée

Référence

Bibliographie

  • Le Guide. Chefs-d'oeuvre du musée des Beaux-Arts de Reims
    Paris, 2017
    BOURE Francine, notice "Le Moulin de la cuve", page 110, reproduction couleur page 111.
  • Lignes et couleurs - Chefs-d'oeuvre de la collection du musée des Beaux-Arts de Reims, du XVIIe au XXe siècle
    Séoul, 2004
    cité et reproduction couleur page 97.
  • LIOT David, Le musée des Beaux-Arts de Reims
    Paris, 2002
    N°47, reproduction couleur page 54, cité page 55.
  • La Revue des Musées de France et Revue du Louvre n°1 - février 2002
    Paris, 2002
    LIOT David, notice n°41 et reproduction couleur page 100.
  • Le Figaro, 2004
    Paris, Guide-cahier n°4, 2002/04/27
    BARON Marie-Guy, "Du paysage au décor" page 11, cité.

Exposition

  • Brain Trust - Autour du paysage français au XIXème siècle Municipal Museum of Art de Kitakyushu
    25/07/2020 - 06/09/2020
  • Camille Corot Musée Daubigny d'Auvers-sur-Oise
    23/03/2019 - 22/09/2019
  • Lignes et couleurs - Chefs-d'oeuvre de la collection du Musée des Beaux-Arts de Reims, du XVIIe au XXe siècle Seoul Arts Center
    21/12/2004 - 03/04/2005
  • Histoires paysagées Musée des Beaux-Arts de Reims
    02/05/2004 - 16/08/2004
  • Néo-Classique et En plein air, Paysages Galerie de la Scala
    1996 - 1996

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche