voir votre panier
La Madone
FOUJITA
© Fondation Foujita/Adagp, Paris, 2021
Photo : © Devleeschauwer Christian

La Madone

Léonard Tsuguharu FOUJITA (peintre)
École, pays : France
Tokyo, 1886/11/27 - Zurich, 1968/01/29
1963
Huile sur toile
H x L en cm sans cadre : 60,9 x 38,2
Legs Kimiyo FOUJITA, 21/07/2009
Musée des Beaux-Arts (inv. 2009.1.3)
Notice complète

Description

Jeune femme noire, à mi-corps, de face, à la longue chevelure dénouée, drapée et voilée, les mains croisées sur la poitrine, entourée de têtes d’angelot noir ailé formant une mandorle, sur fond or.


Sujet/Thème
Vierge figure biblique à mi-corps de face draperie voile (coiffure) jeune femme africain mandorle angelot tête
Personne/Collectivité
Dawn Marpessa

Création

Titre
La Madone
peintre
Léonard Tsuguharu FOUJITA
Tokyo, 1886/11/27 - Zurich, 1968/01/29
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : 1963
sculpteur
Léonard Tsuguharu FOUJITA
Tokyo, 1886/11/27 - Zurich, 1968/01/29
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : 3e quart 20e siècle

Technique

Domaine
peinture

Libellé
Huile sur toile
Technique
peinture à l'huile
Support
toile

H x L en cm sans cadre
60,9 x 38,2
H x L x E en cm avec cadre
63,4 x 40,9 x 2,5
Hauteur en cm
60,9
Largeur en cm
38,2
Hauteur avec cadre en cm
63,4
Largeur avec cadre en cm
40,9
Épaisseur avec cadre en cm
2,5

Contexte

Suite au décès de Kimiyo Foujita le 2 avril 2009 et à son inhumation à Reims le 25 avril 2009, le projet de legs de ces trois peintures peut maintenant se concrétiser. Ces oeuvres vont permettre d’ancrer durablement cet artiste dans le fonds du musée ; ce qui s’avère essentiel car Foujita était particulièrement lié à Reims. Rappelons qu’il était l’ami de René Lalou, directeur de la maison de Champagne Mumm, qu’il avait de surcroît décidé à Reims de se convertir au Christianisme, de s’y faire baptiser en 1959 dans la Cathédrale sous les flashs des journalistes du monde entier.
Après l’entre-deux-guerres, marquée par ses liens avec Modigliani et Soutine, Reims symbolise après la Seconde Guerre mondiale la dernière étape de la carrière de Foujita qui le conduit à faire édifier une chapelle - Notre-Dame de la Paix qu’il couvre, à l’intérieur, de près de 200m² de fresques. Cette chapelle, gérée par le musée des Beaux-arts, est à la fois son testament et son tombeau. De même, cette conversion illustre à Reims son ouverture à l’art religieux de la Renaissance italienne ; à cette époque, ses oeuvres dont les trois peintures léguées, rappellent sa fascination pour le thème de la Vierge, celui notamment de la Vierge à l’Enfant, qu’il revisite librement à travers sa culture japonaise. Par ailleurs, ce premier legs est l’occasion d’enrichir le fonds d’art sacré du musée qui comprend des oeuvres de Maurice Denis, George Desvallières et de nombreux vitraux de l’Exposition Internationale de 1925.

Oeuvre en rapport

  • La Madone (étude) - oeuvre préparatoire
  • La Madone (étude) - oeuvre préparatoire
  • 2014.3.938 La Madone, 1963 Archive\MBA - représentation
  • 2014.3.967 La Madone, 1963 Archive\MBA - représentation
  • DOC.2013.3.13 Tidens Kvinder, n°27, 6 juillet 1965 Archive\MBA - représentation
  • Anonyme, Foujita peignant Melle Dawn - représentation

Inscription

  • daté
    en bas à gauche
    63
  • signé
    en bas à droite
    L. Foujita
  • marque de fabrique
    sur le châssis, en haut, au pochoir noir
    12 M
  • marque de transit ; étiquette
    sur le châssis, en haut, Japon
  • numéro
    sur le châssis, en bas, à droite, au crayon-feutre noir, barré
    (16)
  • numéro
    sur le châssis, en bas, à gauche, au crayon-feutre noir
    16
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
2009.1.3

Statut administratif

  • 2009.1 Legs Kimiyo FOUJITA, 21/07/2009 (Actuel)

Situation

  • Exposé dans le futur musée

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • Foujita. A Retrospective Commemorating the 50th Anniversary of his death
    Tokyo, 2018
  • DELOT Catherine, Foujita la donation
    Gand, 2018
    KREBS Sophie, "Foujita dans les collections publiques", pages 26-39, reproduction couleur page 39.
  • Le goût du Japon : voyage dans les collections du musée Saint-Remi
    Paris
    Cité page 38.
  • Foujita. A Retrospective Commemorating the 50th Anniversary of his death
    Tokyo, 2018
    (catalogue d'exposition). N°125, reproduction couleur et légende page 205, cité page 220, légende page 253.
  • Tsuguharu Foujita Art Book
    Tokyo, 2018
    Reproduction couleur page 172.

Exposition

  • Léonard Foujita : Rétrospective - commemorating the 50th anniversary of his death KYOTO, The National museum of modern art
    19/10/2018 - 16/12/2018
  • Léonard Foujita : Rétrospective - commemorating the 50th anniversary of his death TOKYO, The Tokyo Metropolitan Art Museum
    31/07/2018 - 08/10/2018
  • Léonard Foujita : Rétrospective - commemorating the 50th anniversary of his death TOKYO, The Tokyo Metropolitan Art Museum
    31/07/2018 - 08/10/2018
  • Léonard Foujita : Rétrospective - commemorating the 50th anniversary of his death TOKYO, The Tokyo Metropolitan Art Museum
    31/07/2018 - 08/10/2018
  • Masterpieces from Musée des Beaux-Arts, Reims City Art Museum de Nagoya
    07/10/2017 - 03/12/2017

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel

Cette œuvre est soumise à droits et son visuel ne peut pas être diffusé librement. Les images vous sont donc proposées à titre illustratif et en basse définition.

Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche