voir votre panier
La Fileuse
LHERMITTE
Photo : © Christian Devleeschauwer

La Fileuse

Léon LHERMITTE (dessinateur)
École, pays : Champagne
Mont-Saint-Père, 1844 - Paris, 1925
1891/06
Fusain et estompe fixé, grattage sur papier vergé ivoire à bords frangés
Feuille H x L en cm : 31,7 x 48,7
Legs Ernest-Benjamin IRROY, 07/11/1897
Musée des Beaux-Arts (inv. 897.34.16)

Dès ses débuts, Lhermitte réalise de nombreux fusains illustrant toujours le thème de la vie paysanne. Le filage était l’une des principales occupations de la femme, soit au champ, soit à la veillée. Ici, témoin de cette vie quotidienne, il nous montre une pièce de la maison, éclairée par une large fenêtre, uniquement meublée par un immense rouet double, actionné par l’une des deux femmes, alors que l’autre file un écheveau. Une grande quenouille se trouve dans l’angle de la pièce, au fond à gauche. L’artiste dans son « Catalogue des ouvrages » date la scène de 1891 et la situe à Laren en Hollande, petit village où les peintres de l’école de La Haye se retrouvent. Sans doute se souvient-il aussi du tableau de Max Liebermann, « Les Fileuses à Laren », présenté au salon de Paris de 1887.

André Theuriet, dans son ouvrage sur « La Vie rustique », parle ainsi du mode de filage : « Dans le système plus compliqué du rouet, la pédale agitée par le pied fait tourner la roue et met en mouvement la bobine qui remplace avantageusement le fuseau. […] La fileuse tire de sa quenouille une pincée de filasse, l’effile, l’allonge, la tord et l’assujettit à la bobine qui tourne avec un sourd ronronnement et à laquelle le mécanisme de la pédale et de la roue ne laissent plus un moment de repos. » De même, il rappelle cette chanson : « Mets à ta quenouille un ruban rose, et file gaiement la toile dont tu feras une jupe fraîche pour aller au bal avec ton amoureux. Mets à ta quenouille un ruban blanc, et file joyeusement la toile blanche dont tu feras les draps de ton lit de noce. Mets à ta quenouille un ruban bleu, et file doucement la toile fine avec laquelle tu façonneras les langes de ton nouveau-né… À ta quenouille, un ruban noir ! File sans trop laisser voir, le linceul dont quand tu mourras, l’un de nous t’enveloppera… » Cela montre l’importance accordée à cette tâche avant le remplacement par les machines industrielles qui vont entraîner une modification des activités de la femme à l’intérieur de la ferme.

Depuis son entrée dans les collections en 1897, ce fusain, restauré, est présenté pour la première fois au public. Ce dessin est issu du legs Ernest Irroy, propriétaire d’une maison de champagne et collectionneur rémois. [C. Delot, 2016]

Notice complète

Description

Jeunes femmes en pied, respectivement de trois-quarts dos et de profil gauche, chaussées de sabots, vêtues de robes, portant un tablier, dans une vaste pièce rustique, affairées auprès d’une machine à filer.


Sujet/Thème
scène de genre intérieur ferme figue jeune femme de dos de trois-quarts de profil robe tablier sabot chignon fenêtre échelle filage écheveau ombre

Création

Titre
La Fileuse
autre titre attribué
Deux fileuses
dessinateur
Léon LHERMITTE
Mont-Saint-Père, 1844 - Paris, 1925
Nationalité, culture : Française
École, pays : Champagne
Epoque, datation : 1891/06

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Fusain et estompe fixé, grattage sur papier vergé ivoire à bords frangés
Technique
fusain estompé fixatif grattage
Support
papier vergé

Feuille H x L en cm
31,7 x 48,7
Trait carré H x L en cm
31 x 45,3
H x L x E en cm avec cadre
65 x 77,9 x 4
Hauteur en cm
31,7
Largeur en cm
48,7
Trait carré hauteur en cm
31
Trait carré largeur en cm
45,3
Hauteur avec cadre en cm
Largeur avec cadre en cm
77,9
Épaisseur avec cadre en cm
4

Contexte

Inscription

  • signé
    en bas à droite, au fusain
    L. Lhermitte
  • légende
    sur le cadre, en bas, sur cartel
    L. LHERMITTE
  • numéro
    sur le cadre, au dos, à droite, au crayon graphite, incertain
    [2273]
  • numéro
    au dos, en haut à gauche, au crayon bleu, incertain
    [612]
  • numéro d'inventaire
    au dos, en haut à droite, au crayon bleu
    NC-7
  • marque de l'encadreur ; étiquette
    au dos, en haut, A. Hamm
  • étiquette d'évacuation juin 1917
    au dos, au centre
  • numéro
    au dos, au centre, sur l'étiquette d'évacuation, au crayon bleu
    1084
  • annotation
    au dos, au centre, sur l'étiquette d'évacuation, au crayon graphite, effacé
    [Legs / Irroy]
  • numéro pochoir rouge
    au dos, à droite, au pochoir rouge
    228
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
897.34.16

Statut administratif

  • 897.34 Legs Ernest-Benjamin IRROY, 07/11/1897 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • Regard sur... Lhermitte dans le sillage de Millet ?
    Reims, 2016
    DELOT Catherine, n°15 notice et reproduction couleur page 15

Exposition

  • Regard sur... Lhermitte, dans le sillage de Millet ? Musée des Beaux-Arts de Reims
    18/11/2016 - 26/02/2017

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche