voir votre panier
L’Odalisque
BOUCHER
Photo : © Christian Devleeschauwer

L’Odalisque

François BOUCHER (peintre)
École, pays : France
Paris, 1703 - Paris, 1770
1743
Huile sur toile
H x L en cm sans cadre : 53 x 65,2
Dépôt Musée du Louvre, 03/07/1951
Dépôt, Paris, musée du Louvre (œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée le 3 juillet 1951 par le musée du Louvre. Provenance non établie. En cas de spoliation, l’œuvre sera restituée à ses légitimes propriétaires). M.N.R. 61
Musée des Beaux-Arts (D .951.1.1)

François Boucher a connu une brillante carrière. Favori de la marquise de Pompadour, directeur de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1737, il devient Premier peintre de Louis XV en 1765.

À la différence de ses pastorales mythologiques, notre œuvre a été entourée de scandale : malgré le prétexte orientaliste de « l’odalisque » – esclave des femmes du sultan dans les sérails –, le modèle potelé aurait été Madame Boucher ou l’une des maîtresses du roi. Les différentes versions par l’artiste de cette scène de genre sensuelle attestent du succès de cette odalisque.

Cette femme est représentée à moitié nue, sur un lit défait, constitué d’un amoncellement de coussins et tissus, dans un boudoir au décor raffiné et aux objets précieux. Allongée sur le ventre, chemise relevée, de dos, elle tourne la tête vers nous : sa position est engageante, ses fesses correspondant au centre de l’œuvre, d’où le trouble érotique qu’elle provoque. Le rendu des chairs et des diverses matières poétise cette vision crue : le rosé de la peau et la blancheur de la chemise contrastent avec le bleu profond du velours et le gris bleuté des draps ; des touches de rose foncé et orangé rehaussent l’ensemble.

La composition, malgré l’apparent désordre, théâtralise la scène : toutes les lignes de force – plis des drapés, du corps, jambes et fesses – nous convient à nous glisser dans cet instant d’attente, invitation licencieuse ou découverte d’un moment intime ? De spectateurs nous voici devenus voyeurs, assumés ou contraints. Boucher, rococo et libertin, artiste d’un XVIIIe siècle décomplexé, à l’instar des écrivains Marivaux et Crébillon, donne une leçon d’érotisme mais sème aussi le doute, avec cet hymne à la beauté nous immergeant dans un monde où la jouissance des matières – corps, textiles, objets… – est l’écho de l’extraordinaire jouissance de créer. [L. Piel, 2017]

Notice complète

Description

Figure féminine allongée, dénudée, de trois-quarts dos, parée, dans un riche intérieur.


Sujet/Thème
scène intérieur nudité sexualité appartement lambris lit couché sur le ventre vêtement de nuit jeune femme chignon collier boucle d'oreille diadème draperie tapis orient (thème)
Personne/Collectivité
Pompadour Madame de (Personne(s) représentées) O'Murphy Victoire (incertain) Boucher Marie-Jeanne (incertain)

Création

Titre
L'Odalisque
peintre
François BOUCHER
Paris, 1703 - Paris, 1770
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : 1743

Technique

Domaine
peinture

Libellé
Huile sur toile
Technique
peinture à l'huile
Support
toile

H x L en cm sans cadre
53 x 65,2
H x L x E en cm avec cadre
81,1 x 93,8 x 11,5
Hauteur en cm
53
Largeur en cm
65,2
Hauteur avec cadre en cm
81,1
Largeur avec cadre en cm
93,8
Épaisseur avec cadre en cm
11,5

Contexte

Oeuvre en rapport

  • Boucher, Odalisque, vers 1745 (?) - Double (variante)
  • Charlier Jacques (attr.), Boucher d'après, Odalisque brune, vers 1750 - dérivé de (The Wallace Collection)
  • Boucher, Jeune fille au repos ou l'Odalisque blonde, 1752 - Oeuvre en rapport (iconographie) (Alte Pinakothek)
  • Boucher, Ruhendes Mädchen (Louise O'Murphy), 1751 - Oeuvre en rapport (iconographie) (Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud)
  • Inscription

    • signé ; daté
      en bas à droite
      f. Boucher. 1743
    • étiquette
      sur le cadre, au dos, à droite, fragment, [MICHAUX]
    • numéro ; annotation
      sur le cadre, au dos, à droite, au crayon noir, illisible
    • marque d'exposition ; étiquette
      sur le cadre, au dos, en bas à gauche, ALLEMAGNE 1967
    • étiquette d'évacuation juin 1917
      sur le cadre, au dos, à gauche, fragment
    • marque de transit ; étiquette
      sur le cadre, au dos, à gauche, [MICH]ELL & KIMBEL
    • numéro
      sur le cadre, au dos, à gauche, effacé
    • marque de transit ; étiquette
      sur le châssis, en haut, à gauche, ANDRÉ CHENUE & FILS
    • numéro
      sur le châssis, en haut, au crayon noir
      4334
    • numéro ; étiquette
      sur le châssis, en haut, à droite, au crayon feutre noir
      2742
    • marque de musée ; cachet
      sur le châssis, en bas, à droite
      MUSEE DES BEAUX ARTS / REIMS - FRANCE / Encadré sous verre
    • marque de musée ; cachet
      sur le châssis, en bas, à droite, ovale, BAR
    • marque d'exposition ; étiquette
      sur le châssis, en bas, à droite, GALERIE CAILLEUX 1964
    • annotation
      sur le châssis, traverse verticale, à la craie blanche, masqué, illisible
    • marque de transit ; étiquette
      sur le châssis, traverse verticale, IAT
    • légende ; annotation ; étiquette
      sur le châssis, traverse verticale, à l'encre brune
      MNR 61 / BOUCHER / Femme couchée
    • annotation ; numéro ; étiquette
      sur le châssis, en bas, à gauche, à l'encre à la plume
      FR/66
    • Marquage numéro d'inventaire
      sur l'objet

    Identification

    Numéro de dépôt
    D .951.1.1

    Statut administratif

    • D. 951.1 Dépôt Musée du Louvre, 03/07/1951 (Actuel)
      Dépôt, Paris, musée du Louvre (œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée le 3 juillet 1951 par le musée du Louvre. Provenance non établie. En cas de spoliation, l’œuvre sera restituée à ses légitimes propriétaires). M.N.R. 61

    Situation

    • Exposé dans le futur musée

    Collection antérieure

    Référence

    Bibliographie

    • Conservatoire. Saison 2021-2022, septembre-décembre
      Reims, 2021
      Reproduction couleur pages 4 et 5 (détail), cité page 5.
    • L’Empire des sens, de Boucher à Greuze
      Paris, 2020
      Cat. 31 cité pages 19 et 64 ; JOULIE Françoise, notice "L'Odalisque bure" page 90, reproduction couleur page 91.
    • FAROULT Guillaume, François Boucher. L'Odalisque brune
      Paris, 2019
      N°19 reproduction couleur page 29, cité pages 30 et 34.
    • Amour. Une histoire des manières d'aimer
      Paris, 2018
      Cat. 170, reproduction couleur page 291.
    • Le Guide. Chefs-d'oeuvre du musée des Beaux-Arts de Reims
      Paris, 2017
      DELOT Catherine, texte de présentation de la collection XVIIIe siècle. pages 66-67, cité page 66 ; PIEL Laure, notice "L'Odalisque", page 78, reproduction couleur page 79.

    Exposition

    • Louis XV
    • L’Empire des sens, de François Boucher à Jean-Baptiste Greuze Musée Cognac-Jay
      02/12/2020 - 28/03/2021
    • Une histoire des manières d'aimer Musée du Louvre-Lens
      26/09/2018 - 21/01/2019
    • Il Mondo di Giacomo Casanova. Un veneziano in Europa, 1725-1798 Venezia, Museo del Settecento Veneziano, Ca'Rezzonico
      12/09/1998 - 10/01/1999
    • Exposition du musée Saint-Denis, Reims Musée départemental d'Art d'Okayama
      03/02/1987 - 01/03/1987

    Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel Haute Définition

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel HD

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche