voir votre panier
Visage de femme, de trois-quarts gauche
ANONYME FRANCAIS 16ème siècle
Photo : © Christian Devleeschauwer

Visage de femme, de trois-quarts gauche

ANONYME FRANCAIS 16ème siècle (attribué à)
École, pays : France
vers 1580 ; vers 1590
Pierre noire, sanguine avec rehauts de craie blanche et ocre jaune sur papier brun clair teinté dans la masse ou en bain
Feuille H x L en cm : 25,5 x 18,3
saisie révolutionnaire, 1795
Musée des Beaux-Arts (inv. 795.1.3783)

Ce dessin fait partie d’un important ensemble de portraits dessinés, légués en 1752 à l’Ecole de Dessin de Reims, par son premier directeur et professeur, Antoine Ferrand de Monthelon. Si cette collection fut enrichie de dessins d’élèves souvent exécutés d’après des œuvres plus anciennes datant des XVIe et XVIIe siècles, l’inventaire qui fut établi entre 1768 et 1770 ne comptait pas moins de 3289 dessins originaux, parmi lesquels se trouvaient 380 portraits ou « Testes au Crayon noir estompé et en rouge et teste en pastel » (Inv. ms. Lelarge, pp. 9-10 ; Massé, 1978, n°123, p.74).

Le modèle porte une coiffure en vogue à la cour de France sous le règne d’Henri IV, plus précisément entre 1595 et 1610. Dans ce portrait inachevé, on ne perçoit que la très légère esquisse d’une encolure en V et de ce qui pourrait correspondre aux extrémités d’une large collerette relevée à l’arrière de la tête. Ce type de collerette découvrant le cou est visible sur plusieurs portraits féminins dessinés de l’époque d’Henri III (1574-1589), conservés au musée du Louvre (INV33583, 33587 et 33591) ou à la Bibliothèque nationale ("La Marquise de Treinel" par François Quesnel, 1585, BNF, Est., Na 22 rés. f°24). Ces observations tendent à dater le portrait des années 1580-1590, ce qui ne coïncide pas avec l’identification proposée par Charles Loriquet en 1881 dans son "Catalogue historique et descriptif du Musée de Reims". Il y reconnaît Jacqueline de Bueil, comtesse de Moret (1588-1651), dont le portraitiste de cour Daniel Dumonstier (1574-1646) réalisa trois portraits (BNF, Est., Na 24a rés. f°38, 39, 40). Cependant, outre l’incompatibilité des dates, les dissemblances entre la physionomie décrite par le dessin de Reims et les portraits de Jacqueline de Bueil compromettent cette identification.

Des opérations de conservation effectuées en 2009 suggèrent que la feuille, de couleur brun roux clair, a probablement été teintée intégralement dans un bain. Cette préparation du papier pourrait s’expliquer par l’emploi de la technique du pastel pour colorer la chevelure blonde du modèle. En effet, contrairement aux craies de couleur, le pastel s’accroche difficilement au support. Il nécessite donc une préparation du papier puis une fixation du dessin achevé. Il a toutefois l’avantage de s’estomper plus facilement que les craies de couleur et cela n’a pas échappé aux portraitistes de la famille Dumonstier qui ont mis à l’honneur cette technique. En 1978, Marie-Catherine Massé, reprenant l’attribution proposée par Charles Loriquet en 1881, classe ce dessin sous le nom de Daniel Dumonstier. Toutefois, les dimensions de la feuille s’éloignent des habitudes du portraitiste et on observe une mise en place surprenante de certains effets. Les rehauts de craie blanche, très rares dans l’œuvre de Daniel Dumonstier, s’écrasent sans nuance sur les reliefs au lieu de prendre délicatement la lumière. Peut-être faut-il voir dans ces anomalies une reprise maladroite effectuée ultérieurement. [L. Causse, 2021]

Notice complète

Description

Visage féminin de trois-quarts gauche, cheveux relevés en arrière, buste esquissé


Sujet/Thème
portrait femme visage de trois-quarts collerette
Personne/Collectivité
Moret Jacqueline

Création

titre attribué
Visage de femme, de trois-quarts gauche
titre attribué
Jacqueline de Bueil, comtesse de Moret
attribué à / dessinateur
ANONYME FRANCAIS 16ème siècle
École, pays : France
Epoque, datation : vers 1580 ; vers 1590
ancienne attribution / dessinateur
Daniel DUMONSTIER
Paris, 1574 - Paris, 1646
École, pays : France
Epoque, datation : 17e siècle
ancienne attribution / dessinateur / école de
Daniel DUMONSTIER
Paris, 1574 - Paris, 1646
École, pays : France
Epoque, datation : 17e siècle

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Pierre noire, sanguine avec rehauts de craie blanche et ocre jaune sur papier brun clair teinté dans la masse ou en bain
Technique
pierre noire sanguine craie blanche craie ocre
Support
papier vergé papier à la forme papier teinté

Feuille H x L en cm
25,5 x 18,3
Passe-partout conservation H x L en cm
33 x 40
Hauteur en cm
25,5
Largeur en cm
18,3
Passe-partout hauteur en cm
33
Passe-partout largeur en cm
40

Contexte

Oeuvre en rapport

  • CADRE_0288 Cadre mouluré peint doré Cadres vides\MBA - encadrant
  • Foulon Benjamin, La Comtesse de Moret, 1610 - Oeuvre en rapport (iconographie)

Inscription

  • paraphe Noel (L.2958c)
    à droite
  • numéro ; lettre
    à droite, à la plume et encre brune
    49 G
  • cachet École de dessin de Reims (L.2133d)
    à droite

Identification

Numéro d'inventaire
795.1.3783

Statut administratif

  • 795.1 saisie révolutionnaire , 1795 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • MASSÉ Marie-Catherine, Collection de dessins au musée des Beaux-Arts de Reims : une école de dessin du XVIIIe siècle en Champagne (mémoire de l'École du Louvre)
    Paris, 1978
    n° 113 page 71
  • LORIQUET Charles, Catalogue historique & descriptif du musée de Reims. Peinture, sculpture, dessins & toiles peintes précédés d'une introduction
    Reims, 1881
    n° 41 page 270 (Dumonstier et son école)

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche