voir votre panier
Il se hâte de rentrer. N’ayant pas mangé depuis 10 heures, c’est le commencement de la faim !
SÉGOFFIN
Photo : © Christian Devleeschauwer

Il se hâte de rentrer. N’ayant pas mangé depuis 10 heures, c’est le commencement de la faim !

Charles SÉGOFFIN (photographe)
École, pays : France
1824 - 1890
vers 1865
Tirage albuminé contrecollé sur papier carton.
H x L en cm : 10 x 6
ancien fonds
Musée des Beaux-Arts (inv. 2007.0.951)

Parmi un fonds riche de plus de 800 photographies, le musée des Beaux-Arts conserve 28 portraits-cartes à vocation humoristique, fruits d’une collaboration entre le photographe Charles Ségoffin et le caricaturiste Edmond Lavrate.

Ces scènes, tirées de la vie quotidienne, accompagnées d’une légende jouant sur le double sens des mots, racontent les mœurs de la petite bourgeoisie au 19e siècle. Dans la série « Journée d’un pêcheur », après être resté dix heures sous la pluie, le pêcheur se fait voler son seul poisson par un chat.

Par le biais du portrait-carte et de ses qualités de production en nombre, la photographie se met au service de l’art : Ségoffin photographie les dessins de Lavrate, colle ses clichés sur une carte, puis les propose à la vente. D’un format réduit (10 x 6 cm), solides et faciles à manipuler, les scènes humoristiques de Lavrate rappellent les cartes de collection d’aujourd’hui : on échange ces objets de la main à la main, on les offre en signe d’amitié, on les conserve avec soi ou encore on les range dans des albums. Chasseurs, soldats, domestiques… : Lavrate installe ses personnages dans des situations donnant à rire à tout un chacun. Les kiosques de la ville de Paris et de sa banlieue se remplissent de ces scènes satiriques. Toutefois, elles « amusent le populaire, mais ne nourrissent pas l’homme », souligne le bibliophile et écrivain Henri Beraldi dans son œuvre sur les graveurs du 19e siècle. En 1888, le caricaturiste se jette dans la Seine avec ses dessins, sans doute parce qu’il n’avait pas réussi à les vendre, selon la presse contemporaine. Triste destin pour un humoriste… [E. Dell’Aiuto, 2019]

Notice complète

Description

Scène satirique sur la vie d’un pecheur ; un homme marche au premier plan, portant un gros chapeau de paille, les lunettes, un petit poisson dans la main et dans l’autre sa canne à peche. Dans le ciel, une petite figurine au visage du Soleil et le corps d’une femme habillée d’une robe. La silhouette de la haie de gauche dessine le profil d’un homme.


Sujet/Thème
caricature scène satirique société et vie sociale pêcheur chapeau paille soleil poisson haie faim

Création

titre inscrit
Il se hâte de rentrer. N’ayant pas mangé depuis 10 heures, c’est le commencement de la faim !
Appellation
portrait-carte
Dénomination
carte
Dénomination
tirage photographique
photographe
Charles SÉGOFFIN
1824 - 1890
École, pays : France
Epoque, datation : vers 1865
d'après / illustrateur
Edmond LAVRATE
Orléans, 1829 - Paris, 1888
École, pays : France
Epoque, datation : 3e quart 19e siècle

Technique

Domaine
photographie

Libellé
Tirage albuminé contrecollé sur papier carton.
Technique
papier albuminé
Support
papier cartonné

H x L en cm
10 x 6
Photographie H x L en cm
8,9 x 5,6

Contexte

La caricature est présente dans une série de vingt photographiées par Ségoffin et mentionnée sur Bibliog. de la Fr., 22 juillet 1865, no. 1188 : Ne pas dormir de la nuit pour être sûr de se trouver éveillé à quatre heures. ; En route. ; L’asticot. ; Le moment où ça mord le mieux. ; De onze heures à midi. ; Le bouchon n’a pas bougé. ; Ça mordait ! ; On se mouille, mais l’orage est l’absinthe du poisson. ; Ça pignoche ! ; Ça pignoche de plus en plus. ; Ça mord. ; Un dard. ; Ça n’est pas un dard. ; Aïe ! ; Se placer auprès d’un animal noyé depuis quinze jours. ; Tais-toi, vieil amphibie, nous passons sous la ligne. ; Passer d’un chien de Terre-Neuve à un bateau à vapeur. ; Le Soleil se couche, il faut partir. ; Il se hâte de rentrer n’ayant pas mangé depuis dix heures. ; C’était bien la peine. L’inventaire du fonds français rapporte : La journée d’un pecheur, histoire comique en seize images, impr. Dubois et Ed. Vert, 1864. [sce Image of France,ARTFL]

Oeuvre en rapport

Inscription

  • légende
    en bas au centre, dans le tirage
    Il se hâte de rentrer. N’ayant pas / mangé depuis 10 heures, c’est le / commencement de la faim !
  • signé
    en bas à droite, dans le tirage
    Lavrate
  • numéro de série
    en bas à droite, dans le tirage
    19
  • signé
    en bas à gauche, imprimé
    CH. SÉGOFFIN.
  • inscription concernant l'auteur
    au verso, au centre, imprimé
    CH. SÉGOFFIN / 91, Boulevart de Sébastopol, / au coin de la rue Gréneta / PARIS.
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
2007.0.951

Statut administratif

  • 2007.0 ancien fonds (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Référence

Bibliographie

  • La Revue des Musées de Reims, n°02
    Reims, 2019
    DELL'AIUTO Eugenia, notice "La Journée d'un pêcheur" page 28 et reproduction couleur.

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel

Cette oeuvre sera numérisée en haute définition lors d'une prochaine campagne.

Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche