voir votre panier
Honfleur
COROT
Photo : © Devleeschauwer Christian

Honfleur

Camille COROT (peintre)
École, pays : France
Paris, 1796 - Paris, 1875
entre 1850 ; et 1870
Huile sur toile
H x L en cm sans cadre : 39,3 x 59,2
Legs Adélaïde Camille MANSUY-VILLEMINOT, 12/1887
Musée des Beaux-Arts (inv. 887.23.3)

On a longtemps considéré que la découverte du port d’Honfleur par les artistes parisiens était liée au mythique voyage de Charles Baudelaire en Normandie de 1859 ; version historiquement fallacieuse, puisque, dès la fin du XVIIIe siècle, des peintres français ou étrangers y avaient travaillé régulièrement. Ainsi, les Anglais Richard Bonington et William Turner, le néo-classique Achille-Etna Michallon, futur maître de Corot préparant en 1817 des planches du « Nouveau Voyage pittoresque de la France », mais aussi les romantiques Eugène Isabey ou Paul Huet et, surtout, la plupart des paysagistes parisiens, en raison de la proximité de cette ville, étaient-ils venus peindre ces côtes sauvages et lumineuses. Corot avait donc été lui aussi attiré naturellement, très tôt, par la ferme Saint-Siméon, l’auberge accueillante de la mère Toutain et de sa fille, qui allait séduire dans les années suivantes des personnalités d’artistes aussi opposées que celles de Gustave Courbet, Johan Barthold Jongkind, Eugène Boudin ou le jeune Claude Monet.

Les premiers séjours de Corot à Honfleur datent donc de sa jeunesse et de son apprentissage, avant son premier voyage en Italie de 1825, mais nous n’en connaissons ni la fréquence, ni le calendrier, ni la productivité artistique ; deux tableaux seulement, encore connus aujourd’hui, paraissent avoir été peints à Honfleur durant cette période (collection particulière et Providence, Museum of Art, Rhode Island School of Design). Cependant, les charmes de l’hôtel tenu avec chaleur par la mère Toutain, les luminosités étonnantes de la côte de Grâce et la beauté de la mer à cet endroit avaient visiblement beaucoup inspiré Corot ; dès son retour en Italie, en 1829, il y retournait aussitôt pour ressourcer son œil, oubliant provisoirement les clartés violentes de l’Italie en faveur des transparences et des fulgurances de la lumière de la mer du Nord. Et, en août et septembre 1830, alors que la Révolution déstabilisait la capitale, Corot se réfugiait en Normandie, à la recherche de la sécurité tout autant que du repos créateur ; il travaillait alors au Havre, à Sainte-Adresse, à Trouville et, bien sûr, à Honfleur.

C’est à cette époque qu’il prenait pour modèle un site de la côte de Grâce, distant de quelques centaines de mètres de l’auberge de la mère Toutain et qui dominait l’estuaire de la Seine et la rade du Havre ; le calvaire qui s’y trouvait devait l’inspirer tout particulièrement, engendrant un chef-d’œuvre de luminosité, de réalisme et de composition spatiale, Honfleur, calvaire de la côte de Grâce (New York, Metropolitan Museum of Art). Vingt ou vingt-cinq ans plus tard, Corot réactivait en atelier ses souvenirs d’Honfleur, peignant alors ce tableau, dont la subtilité et la poésie proposent une variante nouvelle découlant de sa vue réaliste de jeunesse, imprégnée de délicatesse et d’émotions. Jouant avec le« chapiteau » naturel, créé par les arbres, et avec la vision lumineuse ouverte en profondeur vers l’estuaire de la Seine, Corot parvenait à synthétiser ses souvenirs de jeunesse, imprégnés de la vision réaliste des lieux, et la conception esthétique longuement mûrie de sa maturité, fondée sur l’imagination, la recomposition et l’expression des sentiments. [V. Pomarède, 2009]

Notice complète

Description

Au bord de mer, deux paysannes assises sous des arbres ; au loin, bateaux à voiles.


Sujet/Thème
paysage bord de mer arbre herbe paysanne assis bateau à voiles mer
Lieu
Honfleur

Création

Titre
Honfleur
Titre
Paysage breton au bord de la mer
peintre
Camille COROT
Paris, 1796 - Paris, 1875
Nationalité, culture : Française
École, pays : France
Epoque, datation : entre 1850 ; et 1870

Technique

Domaine
peinture

Libellé
Huile sur toile
Technique
peinture à l'huile
Support
toile

H x L en cm sans cadre
39,3 x 59,2
H x L x E en cm avec cadre
67,9 x 89,9 x 10
Hauteur en cm
39,3
Largeur en cm
59,2
Hauteur avec cadre en cm
67,9
Largeur avec cadre en cm
89,9
Épaisseur avec cadre en cm
10

Contexte

Inscription

  • signé
    en bas à droite
    COROT
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut à gauche, André Chenue SA
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, en haut, à gauche, Hs art service Vienne
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut à gauche, André Chenue & Fils (deux reprises)
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut, Pottier & Cie
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut, IAT (à deux reprises)
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut, André Chenue et Fils
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut, RMN 1975
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut à droite, Yamato fine arts
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut à droite, Florence 1997
  • marque de transit ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut à droite, IAT
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le cadre, au dos, en haut à droite, Japon
  • annotation ; étiquette
    sur le cadre, au dos, à droite, au crayon
    REIMS COROT
  • annotation
    sur le cadre, au dos, en bas, au crayon bleu, effacé
  • cachet de douane
    sur le cadre, au dos, à gauche, Douane Suisse
  • numéro pochoir rouge
    sur le cadre, au dos, à gauche
    1143
  • cachet Mairie de Reims
    sur le cadre, au dos, en haut à gauche
  • marque de transit ; étiquette
    sur le châssis, en haut, à André Chenue SA
  • marque d'exposition ; étiquette
    sur le châssis, à droite, Bern 1960
  • marque de transit ; étiquette
    sur le châssis, traverse horizontale, Lemoine Pérignon & Cie
  • numéro Vasnier
    sur le châssis, en bas, à droite, à l'encre
    HV. 67
  • cachet de douane
    sur le châssis, à gauche, Douane Suisse
  • cachet de douane
    sur la toile, au revers, en haut à gauche, Douane Française
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
887.23.3

Statut administratif

  • 887.23 Legs Adélaïde Camille MANSUY-VILLEMINOT, 12/1887 (Actuel)

Situation

  • Exposé dans le futur musée

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • Charles-François Daubigny
    Tokyo, 2018
    Cat. 4, reproduction couleur et légende (en japonais et français) page 42, cité dans liste des œuvres page 170.
  • Chefs-d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Reims
    Tokyo, 2016
    DELOT "Histoire des collections du musée des Beaux-Arts de Reims", pages 14-24, fig.5 reproduction page 17, cité pages 22 et 24
  • En plein air
    Liège, exposition à Liège, La Boverie, 2016
    n°98 reproduction couleur page 170
  • L'estuaire de la Seine, l'invention du paysage
    exposition itinérante : Seiji Togo Memorial Sompo Japan Nipponkoa Museum of Art, Tokyo ; Art Center, Séoul ; Museum of Art, Hiroshima ; Prefectural Museum of Art, Kumamoto ; Prefectural Museum, Yamanashi, 2014
    n°27 reproduction couleur page 41
  • Honfleur entre tradition et modernité 1820-1900
    Honfleur, exposition au musée Eugène Boudin à Honfleur, 2010
    Cat. 4 reproduction couleur page 104, cité cat. n° 4 page 235

Exposition

  • Charles-François Daubigny Mie Prefectural art museaum
    10/09/2019 - 04/11/2019
  • Charles-François Daubigny Kagoshima City Museum of Art
    19/07/2019 - 01/09/2019
  • Charles-François Daubigny Togo Memorial Sompo Japan Nipponkoa Museum of Art de Seiji
    20/04/2019 - 30/06/2019
  • Charles-François Daubigny Museum of Art d'Hiroshima
    03/01/2019 - 24/03/2019
  • Charles-François Daubigny Yamanashi Prefectoral Museum of Art
    20/10/2018 - 16/12/2018

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche