voir votre panier
Ernest, duc de Brunswick-Lunebourg, dit le Confesseur
CRANACH le Jeune
Photo : © Devleeschauwer Christian

Ernest, duc de Brunswick-Lunebourg, dit le Confesseur

Lucas CRANACH le Jeune (attribué à)
École, pays : Allemagne
Wittemberg, 1515 - Weimar, 1586
vers 1540
Détrempe et pierre noire sur papier vergé à la forme collé en plein sur carton
Feuille H x L en cm : 29 x 19,7
saisie révolutionnaire, 1795
Musée des Beaux-Arts (inv. 795.1.273)

« Les Cranach de Reims » sont les photographies d’hier des personnalités de l’Allemagne protestante au même titre que les crayons des Clouet le sont pour les personnalités de la France du XVIe siècle. Ils ont été acquis en 1752 par la Ville de Reims grâce au legs d’Antoine Ferrand de Monthelon, directeur de l’école de dessin – l’une des premières créées en France – et forment une collection qui doit sa renommée à ces portraits dessinés, rares dans l’oeuvre de Cranach – treize au total. Dessinés sur le vif, avec une technique rapide associant la pierre noire pour la vivacité du trait et l’estompe des modelés à la détrempe qui permet des indications de couleurs, ils fascinent toujours. Facilement transportables, ils servent de modèles qui peuvent être habillés, coiffés en fonction de la mode et des besoins, et reproduits sous toutes les formes (peinture, vitrail, médaille, miniature, tapisserie). En 2015, à la suite de la rétrospective consacrée à Lucas Cranach le Jeune à Wittenberg, cette série exceptionnelle a été attribuée à l’oeuvre révélé de Cranach le Jeune, fils de Cranach l’Ancien.

Ici, il s’agit d’Ernest (1497-1546), fils d’Henri le Jeune, duc de Brunswick-Lunebourg et de Marguerite, fille d’Ernest de Saxe. Très jeune, il est à la cour de son oncle Frédéric le Sage, prince électeur de Saxe. Son précepteur Georges Spalatin, un des plus zélés partisans de la Réforme, le conduit avec son frère Otton en 1511 à Wittenberg, où il suit les leçons théologiques de Luther. Six ans plus tard, il se rend à Paris à la cour de François Ier. En 1520, son père le rappelle et le prend comme corégent. Il signe en 1530 la confession d’Augsbourg et s’engage un an plus tard, aux côtés de Philippe Ier de Poméranie (inv. 795.1.266), du prince Wolfgang d’Anhalt (inv. 795.1.271) et du duc Ernest de Brunswick-Grubenhagen (inv. 795.1.274), dans la ligue de Schmalkalde. Pendant son règne, les doctrines de la Réforme se propagent dans son duché du cercle de la Basse-Saxe. Il en assure la prospérité. Melanchton prononce des éloges en sa faveur. Surnommé Ernest le Confesseur, il épouse, en 1528, Sophie, fille d’Henri de Mecklenbourg-Schwerin, dont la mère Sophie de Poméranie-Wolgast était la grand-tante de Philippe de Poméranie et le père, frère de la première femme de Jean le Constant, Sophie de Mecklenbourg. Il aura deux enfants, Henri et Guillaume. Il meurt en 1546 à quarante-neuf ans, l’année même de la mort de Luther. Un siècle et demi plus tard, en 1692, la maison de Brunswick-Lunebourg est élevée à l’électorat. Cette décision prise par l’empereur tente de rétablir un certain équilibre entre les catholiques et les protestants au sein même des électeurs de l’Empire.

Depuis les années 1930, ce dessin est considéré comme l’étude originale, pour le portrait peint d’Ernest le Confesseur. Aujourd’hui, ce tableau a disparu mais une réplique titrée du monogrammiste I.S., compagnon de l’atelier de Cranach (Wittenberg, Lutherhalle) permet d’étayer cette hypothèse tout comme une miniature très proche de notre dessin, à l’effigie du duc pour les Chroniques illustrées de Lunebourg (1595, Lunebourg, musée). Dans cette version, sans doute la plus fidèle à la peinture perdue, on peut distinguer au centre du médaillon un aigle ou un griffon. Notons également qu’une facture datée de 1538 a été rattachée à une commande auprès de Cranach le Jeune pour un portrait du duc. Cette date semble prématurée pour correspondre à cette étude qui, en raison des ressemblances stylistiques des autres feuilles, se situerait plutôt vers 1540. Pour la même raison, le nom de Jean de Saxe évoqué (New York, Metropolitan museum of art, 1537) n’est également pas retenu. [M-H Montout-Richard, 2016]

Notice complète

Description

Tête de trois-quarts droit, buste esquissé, coiffé d’un chapeau, un collier en sautoir.


Sujet/Thème
portrait en buste tête barbe de trois-quarts homme duc saxon chapeau collier
Personne/Collectivité
Brunswick-Lunebourg Ernest Ier de

Personne/Collectivité
Saxe Jean Ier de

Création

titre attribué
Ernest, duc de Brunswick-Lunebourg, dit le Confesseur
titre attribué
Portrait du duc Ernest de Brunswick-Lunebourg, dit Ernest le Confesseur
Stade de création
étude
Titre
Le Duc Ernest de Brunswick-Lünebourg, dit Ernest le Confesseur
Titre
Jean de Saxe
Titre
Portrait d'homme anonyme
attribué à
Lucas CRANACH le Jeune
Wittemberg, 1515 - Weimar, 1586
École, pays : Allemagne
Epoque, datation : vers 1540
ancienne attribution
Lucas CRANACH l'Ancien
Kronach, 1472 - Weimar, 1553
École, pays : Allemagne
Lieu : Königsberg (Allemagne)
Epoque, datation : entre 1537 ; et 1538
ancienne attribution
Lucas CRANACH le Jeune
Wittemberg, 1515 - Weimar, 1586
École, pays : Allemagne
ancienne attribution
Hans Le Jeune HOLBEIN
Augsbourg, 1497 - Londres, 1543
École, pays : Allemagne
ancienne attribution
Albrecht DÜRER
Nuremberg, 1471/05/21 - Nuremberg, 1528/04/06
École, pays : Allemagne

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Détrempe et pierre noire sur papier vergé à la forme collé en plein sur carton
Technique
détrempe pierre noire collé en plein
Support
papier vergé papier à la forme carton

Feuille H x L en cm
29 x 19,7
H x L x E en cm avec cadre
47,4 x 33,9 x 3,5
Montage H x L en cm
39 x 25,8
Sous-Verre H x L x E en cm
40,3 x 26,8 x 1,7
Hauteur en cm
29
Largeur en cm
19,7
Montage hauteur en cm
39
Montage largeur en cm
25,8
Montage hauteur en cm
40,3 (sous-verre)
Montage largeur en cm
26,8 (sous-verre)
Montage épaisseur en cm
1,7 (sous-verre)
Hauteur avec cadre en cm
47,4
Largeur avec cadre en cm
33,9
Épaisseur avec cadre en cm
3,5

Contexte

Oeuvre en rapport

  • Cranach, Ernest le confesseur - oeuvre aboutie

Inscription

  • numéro
    en haut à gauche, à l'encre
    [95]
  • cachet École de dessin de Reims (L.2133d)
    en bas à gauche, à deux reprises
  • marque de transit ; étiquette
    au dos, en haut, LP ART
  • cachet MBAR
    au dos, en bas à droite
  • cachet MBAR (3)
    au dos, en bas à droite
  • marque d'exposition ; étiquette
    au dos, du cache protecteur [ancien montage]
    Exposition XVIe européen, 1965
  • marque d'exposition ; étiquette
    au dos, du cache protecteur [ancien montage]
    Kunstmuseum Basel-Ausstellung Cranach. Ausstellung. 1974. n° 635
  • numéro ; étiquette
    sur le cadre, au dos, [ancien cadre]
    38
  • numéro pochoir rouge
    sur le cadre, au dos, en haut à gauche [ancien cadre]
    1201
  • Marquage numéro d'inventaire
    sur l'objet

Identification

Numéro d'inventaire
795.1.273

Statut administratif

  • 795.1 saisie révolutionnaire , 1795 (Actuel)

Situation

  • Exposé dans le futur musée

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • WESCHENFELDER Klaus, Cranach in Coburg : Gemälde von Lucas Cranach d. Ä., Lucas Cranach d. J., der Werkstatt und des Umkreises in den Kunstsammlungen der Veste Coburg
    Königsberg (Allemagne), 2018
    cité page 216,reproduction couleur ABB.5 et légende page 217
  • MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène, Regard sur... Cranach
    Reims, 2016
    MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène notice 4 reproduction couleur, non paginé
  • Von Meisterhand : die Cranach-Sammlung des Musée des Beaux-Arts de Reims
    Munich, 2015
    HOFBAUER Michael, pages 18-42, cité page 32, reproduction couleur page 33 ; MONTOUT-RICHARD Marie-Hélène, pages 58-62, cité pages 60 et 61 ; Kat 8 in Bibliographie page 66
  • Lucas Cranach der Jüngere Entdeckung eines Meisters
    Munich, 2015
    MESSLING Guido, Essai pages 114-123, cité pages 116, 123 ; notice KAT.3/2 page 304 reproduction couleur page 305 ; cité page 316
  • GUELTON Bernard, L'exposition Interprétation et réinterprétation
    Paris, collection "L'ouverture philosophique", 1998
    Cité p. 43 et reprod. p. 24-25

Exposition

  • Regard sur... Cranach Musée des Beaux-Arts de Reims
    25/03/2016 - 04/04/2016
  • Lucas Cranach the Younger - Discovering a master WITTEMBERG, Collegium Augusteum
    26/06/2015 - 01/11/2015
  • Cranach, 1974
  • Le XVIe siècle européen : peinture et dessins dans les collections publiques françaises, 1965-1966 Petit Palais-Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
    10/1965 - 01/1966
  • Paris,
    1965 - 1966

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche