© Tous droits réservés
Photo : © Christian Devleeschauwer

Drapeau du 2e bataillon du 21e Régiment d’Infanterie Coloniale (RIC)

ANONYME FRANCAIS 20ème siècle (fabricant)
École, pays : France
Paris - 1ère moitié 20e siècle
Textile, métal
H x L en cm : 53,5 x 55
mode d'acquisition inconnu ANONYME
Musée du Fort de la Pompelle (inv. P.SN.20)

Dès 1914, plusieurs corps d’infanterie coloniale luttent en Champagne. Début 1918, le 1er Corps d’Armée Colonial du général Mazillier est envoyé dans le secteur de Reims après avoir lutté sur le Chemin des Dames. Le fort de la Pompelle est tenu par des éléments du 21e régiment d’infanterie coloniale, notamment la 6e compagnie du lieutenant Faur, chargée de sa défense. Ces hommes ont pour mission de « s’accrocher et tenir » face aux attaques allemandes. En effet, si le fort de la Pompelle cède, c’est la route vers Paris qui s’ouvre aux troupes ennemies. Entre le 1er mars et le 18 juin 1918, les marsouins repoussent à sept reprises les assauts allemands, supportant les gaz et les pilonnages au 210 mm, au prix d’importantes pertes humaines. 617 hommes sont tués, blessés ou ont disparu au cours des quatre attaques successives.
C’est à cette occasion que la devise « Croche et tient » est gagnée par les marsouins de la compagnie. Elle figure toujours encore sur les armes du régiment. Le 21e RIMa, Régiment des Troupes de Marine, composé de plus de 1 200 hommes et basé à Fréjus, est aujourd’hui l’héritier du 21e RIC. Il est engagé sur de nombreux terrains de conflits actuels, dont en Afrique par exemple. Le 15 juin 2018, ces derniers sont venus commémorer la présence de leurs prédécesseurs au fort de la Pompelle à l’occasion d’une émouvante cérémonie. Le musée du fort de la Pompelle possède dans ses collections un drapeau du 21e régiment d’infanterie coloniale avec la devise « Croche et tient » si chèrement acquise en 1918. [B. Hernu, 2018]

Notice complète

Description

De forme rectangulaire et comportant un fourreau, ce drapeau en tissu rouge est orné sur l’ensemble de son pourtour de franges en cannetilles dorées. Au centre est visible l’insigne du 21e Régiment d’Infanterie Coloniale représentant un marsouin blanc et noir, en pied et de profil, mordant la corde d’une ancre dorée.


Sujet/Thème
en pied de profil ancre marsouin

Création

Titre
Drapeau du 2e bataillon du 21e Régiment d'Infanterie Coloniale (RIC)
Dénomination
drapeau
fabricant
ANONYME FRANCAIS 20ème siècle
École, pays : France
Lieu : Paris
Epoque, datation : 1ère moitié 20e siècle

Technique

Domaine
textile vie militaire

Libellé
Textile, métal
Matière
textile métal

H x L en cm
53,5 x 55
Hauteur en cm
53,5
Largeur en cm
55

Contexte

Usage

emblème
Destinataire
2e bataillon du 21e Régiment d'Infanterie Coloniale (RIC)

Inscription

  • Marquage numéro d'inventaire
    Sur étiquette, Numéro inscrit au crayon à papier sur une étiquette accrochée à l'anneau du drapeau
  • devise
    français, au recto, Inscriptions brodées en lettres capitales en cannetilles dorées au recto du drapeau
    21° RIC / CROCHE ET TIENT / 2° BATAILLON
  • inscription concernant le fabricant
    français, au recto, en bas à gauche, Inscriptions blanches en lettres capitales sur un petit médaillon métallique cousu au drapeau
    LR / PARIS

Identification

Numéro d'inventaire
P.SN.20

Statut administratif

  • P.SN.20 mode d'acquisition inconnu ANONYME (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Donnée patrimoniale

  • Propriétaire : Ville de Reims

Référence

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel Haute Définition

Cette œuvre est soumise à droits et son visuel ne peut pas être diffusé librement. Les images vous sont donc proposées à titre illustratif et en basse définition.

Demander un nouveau visuel HD

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche