voir votre panier
Crosseron d’un abbé de Saint-Remi
ANONYME LIMOUSIN 13ème siècle
Photo : © Musée Saint-Remi

Crosseron d’un abbé de Saint-Remi

ANONYME LIMOUSIN 13ème siècle (orfèvre)
École, pays : France
Limoges - milieu 13e siècle
Cuivre émaillé et champlevé
H x L x P en cm : 32,5 x 15,5 x 6,3
Dépôt REIMS, Eglise Saint-Remi, 1973
Musée Saint-Remi (D.978.D.2)

Ce crosseron – partie supérieure d’une crosse d’évêque ou d’abbé, surmontant la hampe – a été découvert lors de fouilles, malheureusement mal connues, « derrière le grand autel » de l’église Saint-Remi en 1874. Aucun archevêque n’ayant été inhumé dans l’église aux 13e et 14e siècles, il s’agit très probablement de la crosse d’un abbé de Saint-Remi. De 1239 à 1347, trois abbés, dont on ignore l’emplacement des sépultures, pourraient avoir été inhumés dans le chœur : Barthélémy d’Épinal (1269-1284), Roger (1297-1317) et Jean II du Mont (1318-1347). La volute, perlée, est terminée par une tête de serpent, encerclant une plaque formée de huit lobes à fond gravé portant d’un côté une applique en relief représentant le Christ assis, couronné et bénissant, et de l’autre la Vierge portant l’Enfant sur un genou et bénissant. Le nœud est orné de dragons entrelacés, et la douille est encadrée par trois fines tiges figurant les corps de serpents dont les queues se terminent en volutes sous le nœud, et les têtes dans la partie inférieure. L’ensemble est orné d’émail bleu incrusté dans les parties évidées du cuivre, selon la technique du champlevé.

Cet objet fait partie d’un groupe d’une trentaine de crosserons figurant le Christ et la Vierge trônant, parmi lesquels deux sont datables des années 1240-1250. Il peut notamment être rapproché d’un autre, presque identique, découvert dans une tombe d’évêque de la cathédrale d’Angoulême (musée d’Angoulême). Comptant parmi les précieux témoins du monastère médiéval de Saint-Remi, ce crosseron est classé Monument historique en 1896. [G. Magnier, 2019]

Notice complète

Description

Crosseron d’abbé orné d’émail bleu incrusté dans les parties évidées du cuivre, selon la technique du champlevé. La volute, perlée, est terminée par une tête de serpent, encerclant une plaque formée de huit lobes à fond gravé portant d’un côté une applique en relief représentant le Christ assis, couronné et bénissant, et de l’autre la Vierge portant l’Enfant sur un genou et bénissant. Le noeud est orné de dragons entrelacés, et la douille est encadrée par trois fines tiges figurant les corps de serpents dont les queues se terminent en volutes sous le noeud, et les têtes dans la partie inférieure.


Sujet/Thème
tête d'animal serpent polylobe Christ bénissant assis couronné Vierge à l'Enfant dragon

Création

titre attribué
Crosseron d'un abbé de Saint-Remi ([GM, 2019])
Dénomination
crosseron
orfèvre / émailleur
ANONYME LIMOUSIN 13ème siècle
École, pays : France
Lieu : Limoges
Epoque, datation : milieu 13e siècle

Technique

Domaine
émaillerie orfèvrerie médiéval

Libellé
Cuivre émaillé et champlevé
Matière
cuivre
Technique
émail champlevé

H x L x P en cm
32,5 x 15,5 x 6,3
Hauteur en cm
32,5
Largeur en cm
15,5
Profondeur en cm
6,3

Contexte

Usage

Lieu d'utilisation
Reims, abbaye Saint-Remi

Collecte

Identification

Numéro de dépôt
D.978.D.2

Statut administratif

  • D.973 Dépôt REIMS, Eglise Saint-Remi, 1973 (Actuel)
  • D.963.2 Dépôt REIMS, Eglise Saint-Remi, 06/1963 (Antérieur)

Situation

  • Exposé

Donnée patrimoniale

  • Protection au titre des monuments historiques : classé (20/04/1896)

Référence

Bibliographie

  • ... Liste des objets meubles....., 1er mai 1961
    "Liste des objets meubles ou immeubles par destination classés parmi les monuments historiques dans le département de la Marne" (Diffusion restreinte).
  • Revue de l'Art, n° 40-41
    L'article de Marie-Madeleine Gauthier : "Du tabernacle au rétable", p. 30, pour comparison avec crosses identique conservée à Baltimore (U.S.A.) à la Walters Art Gallery
  • Marquet de Vasselot, Les crosses.., 1941
    "Les crosses limousines du XIIIè siècle", n° 42, p. 217
  • Demaison L., Congrès archéologique.., 1912
    "Congrès archéologique de France, LXXVIIIè session à Reims, de 1911", Tome I, p. 100
  • Catalogue officiel de l'exposition.., 1900
    Catalogue officiel de" l'Exposition rétrospective de l'art français des origines à 1900", n° 2584

Exposition

  • Exposition rétropsective de l'art français, des origines à 1800 Paris
    1900
  • Rétrospective Palais du Tau de Reims
    01/01/1876 - 01/05/1876

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche