voir votre panier
Portrait de jeune femme, en buste de trois-quart droit
ANONYME RÉMOIS 18ème siècle
Photo : © Christian Devleeschauwer

Portrait de jeune femme, en buste de trois-quart droit

ANONYME RÉMOIS 18ème siècle (attribué à)
École, pays : Reims
2e moitié 18e siècle
Pierre noire, sanguine et rehauts de craie ocre brun et de craie blanche sur papier vergé à la forme très fin
Feuille H x L en cm : 26,7 x 21,6
saisie révolutionnaire, 1795
Musée des Beaux-Arts (inv. 795.1.3781)

Ce dessin appartient à un important ensemble de portraits dessinés issus de l’ancienne collection d’Antoine Ferrand de Monthelon qui fut, de 1748 à sa mort en 1752, professeur de l’Ecole de Dessin de Reims et son premier directeur. Ferrand de Monthelon ordonna sa collection comme un outil pédagogique : les œuvres qu’il légua en 1752 à l’Ecole de Dessin de Reims étaient autant de modèles pour les élèves. L’inventaire établi entre 1768 et 1770 indiquait deux catégories de dessins : d’une part, les œuvres de maîtres au nombre de 3289 et d’autre part, les dessins d’élèves jugés dignes de servir à leur tour de modèles. Cette seconde catégorie comptait 985 dessins, parfois retouchés par les professeurs, dont plus d’une centaine pouvait être des copies de portraits plus anciens ayant appartenu à Ferrand de Monthelon. Les portraits dessinés du XVIe et du début du XVIIe siècle semblent avoir constitué, dans ce cadre, des sujets d’étude particulièrement prisés, comme en témoigne ce "Portrait de jeune femme, vue en buste de trois quarts à droite".

Identifié par Charles Loriquet à Claude Prudhomme (1554-1586), qui épousa en 1574 le futur chancelier de France Nicolas Brûlart de Sillery, le modèle porte une coiffure dont la mode émerge à la cour de France dans les années 1635 et se maintient jusqu’en 1670. Les cheveux sont tirés vers l’arrière du crâne pour former un chignon tressé de rubans, dit chignon à la culbute, tandis que deux mèches ondulantes appelées serpenteaux encadrent le visage. Quant à la large encolure de sa robe, dépourvue de collerette et découvrant un buste aux épaules tombantes, elle évoque la mode des années 1635 à 1650, particulièrement bien représentée dans les portraits peints par les cousins Henri et Charles Beaubrun (1603-1677 et 1604-1692).
A partir de 1635, le portraitiste aux crayons Daniel Dumonstier (1574-1646) figure également tous ses modèles féminins vêtues et coiffées de cette manière, arborant le plus souvent un collier de perles, parfois remplacé par un simple lacet noir, avec ou sans pendants, fréquemment associé au deuil. Pour autant, ce portrait ne présente ni les dimensions usuelles des dessins de l’artiste ni ses habitudes graphiques. Comme le suggèrent Charles Loriquet en 1881, ainsi que des observations approfondies de la technique et du support effectuées en 2009 à l’occasion d’opérations de restauration, le tracé léger de ce portrait pourrait avoir été exécuté au XVIIIe siècle par un élève de l’Ecole de Dessin de Reims, d’après un portrait datant des années 1640. [L. Causse, 2021]

Notice complète

Description

Portrait de femme, en buste, de trois-quarts droit, coiffée d’un chignon, deux mèches encadrant le visage.


Sujet/Thème
portrait femme en buste de trois-quarts chignon
Date
époque Louis XIII Anne d'Autriche
Personne/Collectivité
Brulart de Sillery Claude

Création

titre attribué
Portrait de jeune femme, en buste de trois-quart droit
ancien titre attribué
Claude Prudhomme, madame de Sillery
ancien titre attribué
Madame de Sillery
attribué à
ANONYME RÉMOIS 18ème siècle
École, pays : Reims
Epoque, datation : 2e moitié 18e siècle
d'après
ANONYME FRANCAIS 17ème siècle
École, pays : France
émetteur
ÉCOLE DE MATHÉMATIQUES ET DE DESSIN
Lieu : Reims
Epoque, datation : 2e moitié 18e siècle
ancienne attribution / dessinateur / école de
Daniel DUMONSTIER
Paris, 1574 - Paris, 1646
École, pays : France
Epoque, datation : 17e siècle ; après 1640

Technique

Domaine
dessin

Libellé
Pierre noire, sanguine et rehauts de craie ocre brun et de craie blanche sur papier vergé à la forme très fin
Technique
pierre noire sanguine craie brune craie blanche
Support
papier vergé papier à la forme

Feuille H x L en cm
26,7 x 21,6
Passe-partout conservation H x L en cm
33 x 40
Hauteur en cm
26,7
Largeur en cm
21,6
Passe-partout hauteur en cm
33
Passe-partout largeur en cm
40

Contexte

Oeuvre en rapport

  • Nicolas Brûlart de Sillery - Oeuvre en rapport
  • 795.1.4373 Recto : Apparition du Christ à la Vierge et aux apôtres. Verso : Madame de Sillery (d'après Dumonstier) Arts Graphiques\MBA - Oeuvre en rapport

Inscription

  • cachet École de dessin de Reims (L.2133d)
    à droite
  • paraphe Noel (L.2958c)
    à droite
  • numéro
    à droite
    93 G

Identification

Numéro d'inventaire
795.1.3781

Statut administratif

  • 795.1 saisie révolutionnaire , 1795 (Actuel)

Situation

  • Non exposé

Collection antérieure

Référence

Bibliographie

  • MASSÉ Marie-Catherine, Collection de dessins au musée des Beaux-Arts de Reims : une école de dessin du XVIIIe siècle en Champagne (mémoire de l'École du Louvre)
    Paris, 1978
    n° 119 pages 72-73
  • LORIQUET Charles, Catalogue historique & descriptif du musée de Reims. Peinture, sculpture, dessins & toiles peintes précédés d'une introduction
    Reims, 1881
    n° 39 page 269 (Dumonstier et son école)

Cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

Télécharger le visuel



Demander un nouveau visuel

Imprimer la notice de cette oeuvre

Fiche simplifiée Fiche complète

Votre panier

voir votre panier

Laissez un commentaire

Votre message
Qui êtes-vous ?

Votre contribution apparaîtra après validation par l’administrateur du site.

Partager cette fiche