Charles-François Daubigny

Charles-François Daubigny (1817-1878) est l’un des peintres essentiels du XIXème siècle, qui permet à la peinture de progresser, qui donne au genre du paysage une place reconnue dans l’histoire de l’art, et qui est à l’origine de l’impressionnisme.



Dès 1838, Daubigny présente des œuvres au Salon, en 1848, il y obtient sa première distinction pourtant, malgré le succès, il subit des critiques sur sa peinture. Lors de ses débuts, Daubigny est proche des paysagistes de Barbizon, village dans lequel il se rend fréquemment à partir de 1843. Il y découvre la peinture d’après nature, en plein air, qui l’enthousiasme. Lors de ses nombreux voyages dans le Morvan ou le Dauphiné, sa touche se libère, allant vers la lumière, vive et rapide, elle change de celles que l’on peut voir chez les autres peintres et surprend parfois, dérangeant certains critiques. Les années passant, Daubigny réduit ses nombreux voyages et reste aux alentours de Paris. L’Oise, la Seine, la Normandie sont ses lieux de prédilection, Auvers-sur-Oise son nouveau point d’ancrage.



En 1857, le lancement de son premier Botin, bateau-atelier, entraine chez lui de nouvelles recherches. A bord de cet atelier-flottant, il navigue sur l’Oise ou la Seine, s’enhardit avec son équipage jusqu’à l’Aisne ou la Marne découvrant une approche différente de la végétation, des arbres se reflétant dans l’eau, de la lumière si variée d’un moment à l’autre de la journée, de la couleur du ciel qui évolue. Il entre en communion avec la nature, la vraie nature. Pour la traduire en peinture, il modifie sa technique, sa touche qu’il étire, ses couleurs plus vives et contrastées. A partir de son bateau, il reprend un même paysage modifiant l’instant, la couleur du jour ou de la nuit. L’eau, insaisissable, bougeant sans cesse, donnant des tonalités constamment différentes inspire Daubigny pour devenir l’un de ses sujets de prédilection. Il a l’admiration des autres paysagistes, des futurs maîtres de l’impressionnisme. Cette nouvelle génération d’artistes lui voue une grande admiration, à la fois pour son œuvre et pour son engagement en leur faveur.

Voir les oeuvres liées à Charles-François Daubigny