Autres musées à Reims

Le Palais du Tau

La résidence des archevêques de Reims jouxte la cathédrale depuis le XIIe siècle, mais elle n’a revêtu l’aspect classique qu’elle a actuellement qu’après les transformations opérées à la fin du XVIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart et Robert de Cotte. Le Palais du Tau abrite aujourd’hui le musée de l’œuvre de Notre-Dame : le trésor de la cathédrale et une partie de la statuaire d’origine de l’église y sont exposés. Les pièces les plus remarquables du trésor royal sont le talisman de Charlemagne (IXe siècle) et le calice de saint Remi (XIIe siècle). Le reliquaire de la sainte ampoule renfermerait l’huile d’origine céleste dont était oint le nouveau roi lors de la cérémonie de son sacre.
Plus d’informations : palais-du-tau.fr

Le musée Le Vergeur

L’Hôtel Le Vergeur fut construit à partir du XIIIe siècle. C’était alors une demeure patricienne située dans un quartier habité de riches négociants. L’hôtel appartenait au XVIe siècle au grenetier Nicolas Le Vergeur, qui le transforma et lui donna les caractéristiques d’un hôtel particulier aux façades intérieures disposées autour d’une cour privée. Il présente aujourd’hui pour l’essentiel une architecture Renaissance. Hugues Krafft (1853-1935) rapporta de ses voyages à travers le monde objets, vêtements, plaques photographiques, se constituant une importante collection ethnographique. À sa mort, ses collections ainsi que son mobilier, ses tableaux, sa bibliothèque et ses archives devinrent le Musée-Hôtel Le Vergeur, enrichi chaque année grâce à la générosité de nombreux donateurs. Le legs le plus exceptionnel fut constitué par les séries intégrales et originales des gravures de L’Apocalypse et La Grande Passion par Dürer.
Plus d’informations : museelevergeur.com

Le musée automobile Reims-Champagne

110 ans de création automobile sont regroupés dans le musée, certains modèles ayant été fabriqués à quelques exemplaires. Près de 230 véhicules sont exposés dans ce qui est l’un des plus importants musées automobiles de France. Les locaux de cette ancienne usine abritent des marques prestigieuses et de nombreux véhicules de marques oubliées, des motos rares et plus de 5 000 miniatures et jouets automobiles. Du taxi de la Marne à la voiture de course, vous découvrirez l’évolution automobile du XXe siècle. De nombreuses publicités d’époque égayent les murs.
Plus d’informations : musee-automobile-reims-champagne.com

Hôtel de la Salle

« Jean-Baptiste de La Salle de Reims aux cinq continents »
Construit entre 1546 et 1557 pour Henri Choilly, bourgeois de Reims enrichi dans le négoce du drap, l’Hôtel Saint-Jean-Baptiste de La Salle est un ensemble architectural exceptionnel de la Renaissance à Reims. Sa façade extérieure reprend les formes de la nouvelle mode architecturale à l’antique (pilastres, cariatides, cartouches et têtes d’anges). Sur jardin, le corps de logis possède un bel escalier à vis ajouré faisant écho au célèbre escalier du château de Blois. En 1609, la famille de La Salle acquit l’édifice, où naquit en 1651 Jean-Baptiste de La Salle, fondateur de la congrégation religieuse des Frères des Écoles Chrétiennes, destiné à l’enseignement des enfants démunis, et qui essaima dans le monde entier au XXe siècle. Bombardé pendant la Première Guerre mondiale, l’édifice fut classé au titre des Monuments Historiques en 1920 et restauré par les architectes Léon Margotin et Louis Roubert.

Musée de l’aéronautique


100 ans d’histoire de l’aéronautique civile et militaire locale.
Bétheny, le berceau de l’aviation.
Vouées à la dispersion avec la fermeture de la base aérienne, les collections du musée de la BA 112 ont pu être conservées grâce à la persévérance du maire de Bétheny Jean-Louis Cavenne. Le Musée de l’aéronautique locale, installé dans les locaux d’une école désaffectée, rénovés en quatre mois par les services techniques municipaux, a été inauguré le 27 juin 2012, en présence notamment de Henri Wenisch, ancien mécanicien d’Edmond Marin la Meslée, du général Henri Switzer, à l’origine en 2002 de la création du musée de la BA 112, du colonel Guislain Parsy, représentant l’état-major de l’armée de l’air, ainsi que des élus et des représentants des institutions locales. Une association, les Amis du musée de l’aéronautique locale, a été créée pour faire vivre et faire connaître le patrimoine ainsi conservé. Cette association est bien entendu ouverte à tous les passionnés d’histoire de l’aéronautique locale.