École du Louvre à Reims

Musée des Beaux-Arts

École du Louvre à Reims

Echange / Conférence
le lundi 23 mars 2020

Cycle thématique n°2 : Sacré et profane dans la peinture des primitifs flamands
5 séances d’1h30, les lundis de 18h15 à 19h45
Du lundi 2 mars 2020 au 25 mai 2020
Par Sophie Caron, conservatrice du patrimoine, au département de Peintures, musée du Louvre.

Tout au long du XVe siècle, les villes flamandes, comme Bruges ou Bruxelles sont des centres commerciaux très dynamiques. Ils attirent de nombreux marchands venus d’Italie ou d’Espagne qui s’agrègent dans de prospères communautés. Comme les puissants ducs de Bourgogne, ces marchands commandent aux peintres les plus réputés des œuvres destinées à inspirer la piété, mais aussi à assurer leur notoriété terrestre et la reconnaissance de dynasties familiales. Les artistes réalisent pour eux de grands retables peints destinés aux chapelles familiales dans les églises de la ville, mais aussi de petits panneaux de dévotion, et des livres enluminés, pour un usage plus intime. Il s’agit en effet de répondre aux aspirations spirituelles d’une société urbaine en mutation, davantage tournée vers l’individu et son rapport personnel au divin.

Les œuvres parvenues jusqu’à nos jours sont les témoignages d’un art extraordinairement novateur (ars nova), dont Jan van Eyck, Rogier van der Weyden et Hans Memling furent les plus grands chantres. Leurs innovations techniques, stylistiques et iconographiques ont déterminé l’évolution de la peinture dans les Flandres, et ont rayonné vers la France, l’aire germanique et les pays méridionaux.

Ce cycle souhaite explorer la rencontre entre deux mondes distincts, celui du profane des bourgeois et celui du sacré. Il explorera aussi le « réalisme symbolique » associé à cet art depuis Panofsky, historien de l’art selon lequel, aux descriptions réalistes des objets quotidiens correspondent une symbolique cachée. Autant de pistes qui appellent aux joies du décryptage.

Lundi 2 mars 2020
Espace profane, espace sacré : représenter la dévotion.

Lundi 23 mars 2020
Peindre la société urbaine : l’art du portrait flamand.

Lundi 27 avril 2020
Ville et campagne dans la peinture nordique : le réel et l’idéal.

Lundi 18 mai 2020
La chambre nuptiale : « symbolisme caché » dans les Annonciations.

Lundi 25 mai 2020
Une rencontre au sommet : la Vierge au Chancelier Rolin de Jan van Eyck.

Tous les cours se déroulent au Conservatoire à Rayonnement Régional de la ville de Reims, 20 rue Gambetta.