Musée Le Vergeur

Musée Le Vergeur

Une immersion dans les intérieurs préservés d’une demeure de la grande bourgeoisie rémoise, illustrant trois siècles d’art de vivre et racontant une histoire intime du patrimoine de Reims.

L’Hôtel Le Vergeur est construit à partir du XIIIe siècle, dans un quartier peuplé de riches négociants. L’édifice appartenait au 16e siècle à Nicolas Le Vergeur, bourgeois rémois qui le transforme et lui donne les caractéristiques d’un hôtel particulier aux façades intérieures Renaissance disposées autour d’une cour.
Son propriétaire Hugues Krafft (1853-1935) a rapporté de ses voyages à travers le monde un grand nombre d’objets, vêtements et plaques photographiques constituant un bel ensemble ethnographique. À sa mort, ses riches collections de mobilier et d’objets d’art ont constitué le cœur du Musée Le Vergeur, qui offre aujourd’hui une immersion remarquable dans un intérieur bourgeois du 18e au début du 20e siècle.
Les collections se sont enrichies chaque année grâce à la générosité de nombreux donateurs, notamment des séries complètes et originales des gravures de L’Apocalypse et de La Grande Passion d’Albrecht Dürer.

Hugues Krafft acquiert l’hôtel Le Vergeur en 1910, afin de sauver le remarquable plafond en bois peint situé dans la salle gothique du XIIIe siècle - aujourd’hui disparu - d’un départ vers les États-Unis. Après la Première Guerre mondiale, il finance la reconstruction du bâtiment, détruit en grande partie par les bombardements, et y installe le siège de la Société des Amis du Vieux Reims, association qu’il a créée en 1909. Le jardin accueille plusieurs façades anciennes sauvées de la destruction, constituant ainsi un véritable musée d’architecture rémoise. L’ensemble de la maison est décoré d’éléments issus d’autres bâtiments et rapportés par Krafft, tels que des cheminées, des escaliers ou encore un cabinet de lecture.

Musée le Vergeur

Au rez-de-chaussée, le salon d’honneur, dont le sol en pavement du XVe siècle est encore préservé, présente notamment un impressionnant portrait exécuté par le peintre hollandais Jacob Backer, contemporain de Rembrandt, ainsi qu’une imposante armoire allemande du XVIIe siècle. Dans la galerie Renaissance, qui jouxte le corps de logis principal, une sélection de vestiges archéologiques gaulois et gallo-romains permet d’évoquer l’histoire de la cité antique de Durocortorum. Puis, au premier étage, se succèdent les pièces de réception, agencées autour d’un couloir central : le salon dit « des sacres », le fumoir, le boudoir et la salle à manger sont ornés d’un riche mobilier de styles Louis XIII, Louis XV et Louis XVI. L’histoire des sacres des rois de France au XVIIIe siècle y est retracée à travers diverses peintures et estampes, la grande histoire se mêlant ainsi à celle du lieu. L’un des salons présente une collection exceptionnelle de 50 gravures d’Albrecht Dürer. Viennent ensuite les pièces réservées aux domestiques : la cuisine et l’office. Les cuivres aux initiales du maître de maison « HK », le bel ensemble de porcelaines françaises et étrangères, parmi lesquelles un « service à l’oignon » de Meissen, le panneau de sonnette témoignent de l’art de vivre de la bourgeoisie.

Au second étage, l’atmosphère des pièces privées est plus intimiste. On y découvre l’histoire personnelle et familiale d’Hugues Krafft, au fil des dessins d’enfants, des portraits peints et des photos de famille. Les objets rapportés de ses voyages autour du monde, son matériel de peinture, ses appareils photo, de même que quelques photographies, parmi les milliers qu’il a réalisées, permettent de mieux saisir la personnalité étonnante et fascinante de ce philanthrope et collectionneur éclairé, qui fut notamment l’une des figures importantes du japonisme en France. Les différentes facettes de Krafft sont ainsi esquissées, à la fois jeune bourgeois ayant reçu une éducation classique, globetrotter, membre actif de nombreuses sociétés savantes et défenseur du patrimoine local.

Horaires d’ouverture
Tous les jours de 14 h à 18 h
Fermé le lundi et les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.

MUSÉE LE VERGEUR
36 place du Forum - 51100 Reims
Tél. standard : 03 26 35 61 95
Pour venir au musée
En bus - lignes 1, 3, 5, 8, 30, 40 - arrêt Royale
En tram - lignes A et B - arrêt Langlet
En Citybus - arrêt Forum

Accès limité au rez-de-chaussée

L'agenda

du 18/05
au 10/11
en ce moment
Exposition

Reims 1920-1930. Le feu de la création.

Musée-hôtel Le Vergeur - Tous les jours de 14 h à 18 h - Fermé le lundi et 1er novembre

Pour sa première exposition au musée Le Vergeur, l’équipe du musée des Beaux-Arts, gestionnaire de l’établissement et de ses collections, s’est intéressée au pouvoir des arts dans l’histoire de la cité, au moment de sa reconstruction, après les désastres de la Grande Guerre. C’est durant cette période difficile, que Reims (...)

En savoir plus
du 22/05
au 10/10
en ce moment
Visite guidée

Visite flash

En savoir plus
du 07/06
au 30/09
en ce moment
Patrimoine

Rendez-vous au jardin

Musée-hôtel Le Vergeur
Tous les jours de 14 h à 20 h, sauf le lundi
En savoir plus
du 20/08
au 23/08
dans 2 jours
Jeune Public

Ma petite ferronnerie d’Art déco

Musée-hôtel Le Vergeur
De 10 h à 12 h
En savoir plus