META STORY (chap. II)

Musée Saint-Remi

META STORY (chap. II)

Exposition
du vendredi 14 juin au lundi 23 septembre 2019

Elle s’appelle Virginie Héraut, et son nom seul est déjà un programme de création, comme si l’œuvre à venir était en germe dans ce qui constitue l’un des fondements de son identité. Virginie, quête de la pureté, de l’absolu et de la vérité, est à la fois le point de départ de sa réflexion et l’horizon de sa création. Héraut, le messager qui nous fait accéder à un monde invisible mais qui, par sa parole, se révèle. L’artiste, pour la première fois nous invite à découvrir son univers.

Autodidacte, elle a réveillé des gestes qui étaient déjà là et a appris le travail des matériaux en même temps qu’elle a forgé la geste qui constitue l’imaginaire sur lequel son œuvre est bâti. C’est le papier, sa matérialité, sa malléabilité ou encore son évanescence qui retiennent son attention : il s’est imposé comme son matériau d’expression privilégié et elle en utilise les infinies possibilités, qu’il s’agisse de le pétrir, le sculpter, le froisser, le découper, le napper, d’en faire l’écrin de sa conscience… Virginie Héraut ne dispose pas ce papier n’importe où : elle se fait aussi scénographe et agence ses installations afin de pousser son cheminement à ses limites ultimes. Elle trace un cercle, dans lequel ses sculptures dialoguent, une sorte de mandala qu’elle réactive sans cesse et dans lequel elle invite le regardeur à entrer et à suivre son chemin. Ne désigne-t-elle pas le lieu où elle dispose ses sculptures comme un chapitre, c’est-à-dire la salle autant que le moment dans lequel on discute et délibère ? Ses sculptures parlent et c’est aux regardeurs de les écouter.

Virginie Héraut a choisi aujourd’hui d’ouvrir le chapitre II de sa vie : celui de sa création propre.

C’est ce programme qui, par des récits enchevêtrés, crée le fil de l’exposition : une histoire qui se matérialise dans des formes et qui se double d’un récit initiatique qui questionne l’Expérience. Au-delà, elle devient un récit personnel ouvert sur l’imaginaire de l’artiste.

- Yann CALBÉRAC -