Les animaux dans la Grande Guerre

Musée du Fort de la Pompelle

Les animaux dans la Grande Guerre

Echange / Conférence
le mardi 25 septembre 2018

Par François Cochet, professeur émérite, membre du Conseil scientifique de la Mission du Centenaire, lieutenant-colonel de la Réserve Citoyenne.

La première utilisation massive d’animaux est celle du cheval. Mais l’usage des animaux dans la Grande Guerre, c’est aussi l’emploi de chiens dans le secours aux blessés ou la transmission d’ordres. Les pigeons voyageurs jouent un rôle similaire de transmetteurs. Le rôle de mascotte est moins connu, mais symboliquement important, ainsi de l’ourse Michka, ou des chiens, chats ou… lion adoptés comme animaux fétiches. Les animaux servent aussi, bien entendu, à nourrir les troupes : l’intendance militaire doit mobiliser des quantités impressionnantes de viande sur pied. La chasse, théoriquement interdite aux Poilus, leur permet toutefois de compléter leurs ressources alimentaires.