Vie des collections

Les prêts d’œuvres des musées de Reims

  • PRÊTS POUR 2017
MUSÉE DES BEAUX-ARTS

Champagne et guerres. La Marne au cœur de la tourmente
Cité du Champagne Collet-Cogevi, Aÿ

Edouard Doigneau et les modes enfantines bigoudènes
Musée Bigouden, Pont-l’Abbé

Shakespeare romantique
Musée de l’hôtel Sandelin, Saint-Omer
Musée Félicien Rops, Namur, Belgique

André Breton et l’art magique
LaM, Villeneuve d’Ascq

Nice à l’école de l’histoire
Musée Masséna, Nice

Charles et Marie-Laure de Noailles dans les collections du MNAM
Villa Noailles, Hyères

Faïences révolutionnaires de l’Est de la France
Centre historique, Valmy
(Musée d’Art et d’Histoire de la ville de Sainte-Menehould)

Académisme : la beauté idéale
Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung, Munich, Allemagne

Jean-Baptiste Camille Corot, un poète de la peinture de paysage. (dans le cadre des 50 ans du jumelage Reims-Aix la Chapelle),
Suermondt-Ludwig-Museum Aix-la-Chapelle, Allemagne

1500. Trésors de la fin du Moyen Âge,
Musée Saint-Remi Reims

Divins ornements. Trésors textiles de la Cathédrale de Reims,
Palais du Tau Reims

Masterpieces from Musée des Beaux-Arts, Reims,
Nagoya City Art Museum Nagoya, Japon

Jules Adler (1865-1952), peindre sous la 3e République
Musée des Beaux-Arts, Dole
Palais Lumière, Évian
La Piscine, Roubaix

Jean-François Millet
Palais des Beaux-Arts, Lille

Towards Impressionism
Cornell Fine Arts Museum, Rollins College, in Winter Park, Floride, États-Unis

Effervescence fin de siècle. Les artistes d’Auvergne-Rhône-Alpes à Paris (1884-1914)
Musée Paul Dini, Villefranche-sur-Saône

Jongkind et les Impressionnistes
Dordrechts Museum, Dordrecht, Pays-Bas

Acclamée et brocardée. La peinture française 1820-1880
Kunsthaus Zürich,, Zürich, Suisse

Corot et la figure
Musée Marmottan Monet, Paris

Foujita, les riches heures du Montparnasse
Musée Maillol, Paris

Eugène Delacroix, 1798-1863
Musée du Louvre, Paris

Georges Michel, le paysage sublime
Monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse
Fondation Custodia, Paris

MUSÉES HISTORIQUES

Champagne et guerres. La Marne au cœur de la tourmente
Cité du Champagne Collet-Cogevi, Aÿ

Alfred Gérard, un entrepreneur rémois au Japon
Chambre de commerce et d’industrie, Reims

François Ier et l’art des Pays-Bas
Musée du Louvre, Paris

Vie des oeuvres

Les acquisitions

Le musée des Beaux-Arts a bénéficié de la générosité de son Cercle des mécènes et de la Société des Amis des Arts et des Musées (SAAM) qui lui ont permis d’acquérir respectivement la Vierge consolatrice, huile sur toile réalisée en 1925 par George Desvallières et un Paysage symboliste de Jean Goulden, huile sur contreplaqué, daté de 1928 et jusqu’alors déposé ; le fonds d’arts graphiques s’est également enrichi d’une affiche lithographiée Emprunt national de 1920 réalisée par Gustave-Louis Jaulmes et éditée par André Devambez.

Le musée Saint-Remi a fait l’acquisition de deux jetons en argent du XIXe siècle, liés à l’histoire de deux loges maçonniques rémoises : la loge de la Triple Union et celle de la Sincérité. Ceux-ci figurent notamment sur leur avers l’équerre et le compas entrecroisés. Une statue de Vierge à l’Enfant du XIVe siècle a également été reçue en don. Elle fut retrouvée à la fin de la Grande Guerre dans le mur d’une demeure de Saint-Brice-Courcelles. Elle vient enrichir le fonds de sculpture religieuse médiévale du musée.

Le musée du Fort de la Pompelle a reçu le don de deux uniformes militaires : une tenue de soldat du 46e régiment d’infanterie territoriale et une capote de sergent rengagé du 64e régiment d’infanterie.

Les restaurations

Au musée Saint-Remi, les restaurations de la Pietà de Saint-Marcoul et de la Vierge à l’Enfant aux armoiries au créquier se sont achevées en septembre 2017, afin d’être présentées dans le cadre de l’exposition 1500. Trésors de la fin du Moyen Âge. De même, neuf des dix tapisseries de la vie de saint Remi ont été décrochées pour être nettoyées en attendant leur réaccrochage courant 2018.
Pietà de Saint-Marcoul
Au musée des Beaux-Arts, outre la poursuite des campagnes annuelles de restauration des peintures, des cadres, des œuvres d’arts graphiques de Léonard Foujita, des toiles peintes et des céramiques, l’accent a été mis cette année sur la restauration des sculptures conservées en extérieur : l’œuvre de Claude Bogratchew, Sorrow, dans le jardin du musée, le calvaire de la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix de Léonard Foujita et la grande sculpture en calcaire représentant L’Architecture de Paul Landowski, installée dans le parc des Buttes Saint-Nicaise, récemment remise en valeur dans le cadre de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Un traitement biocide a été réalisé afin de retirer les mousses et les lichens et un nettoyage par microsablage a permis aux sculptures de retrouver leur homogénéité. L’occasion de redécouvrir des œuvres hors les murs du musée !
Calvaire dans le jardin de la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix (détail)